Alpha Blondy à Hammamet : la voix envoûtante du reggae


Sa seule présence suffisait pour mettre en transe ses fans. Alpha Blondy, le roi du reggae africain a séduit ses fans à Hammamet.Il est beau Alpha, il vieillit bien et pour la plupart de ses fans, il reste un chanteur charismatique. Alpha est un pro de la scène qu’il maîtrise à la perfection et dès les premières notes de « Sebe Allam » , les fans l’accueillent au son des applaudissements qui fusent de chaque côté de la scène. Avec Alpha pas de fioritures, l’homme se cantonne à son métier de chanteur qu’il distille à son auditoire déjà sous le charme. ccompagné de ses musiciens multi-instrumentistes, Alpha et sa bande ont offert à ceux présents pendant une heure trente une palette musicale riche en couleurs et en sonorités. Ce petit côté énigmatique qui le caractérise, cette sensualité à fleur de peau, les couleurs de la musique d’Alpha tournoient dans des mélodies envoûtantes dont « Jérusalem » « Rinbow in the sky » « No brain no headache » « Multipartisme » Ce qui plaît, c’est surtout cette sincérité envers son public. Comme un partage de cœur, il se raconte en musique. Nous entraîne dans sa bulle, son univers mélodieux. Difficile de résister à l’appel de sa musique. Alpha a défendu ce soir la paix et a dénoncé les atrocités et les injustices « Il n’y a pas de différence entre un musulman et un chrétien ou un juif. » dit-ilLa communion était totale avec le public qui a repris ce soir les refrains des chansons de jadis: « Crime spirituel » « Macloclo » « Cocody Rock » « Politiki » « Sweet » et « Brigadier Sabary » .Le public est séduit, le charme a indéniablement opéré. Les mains des fans battent à l’unisson et ils se laissent gagner par la fièvre musicale d’un Alpha qui reste authentique jusqu’à la fin du concert.

KB
Photos Berrazagua et Fliss

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici