ATL – La compagnie table sur un bénéfice net de 14.88 MDT à l’horizon de 2022

En terme de l’exercice 2017, ATL a réalisé un taux de progression de ses mises en force de 32,3% passant de 269 MDT en 2016 à 356 MDT en 2017 contre un taux moyen du secteur de 30.7%.

En outre, son taux de sortie est légèrement inférieur à celui du secteur, en raison d’un environnement concurrentiel très agressif surtout de la part de nos deux principaux concurrents, d’après le management de la société. Toutefois, ATL a pu conserver sa marge brute commerciale, en maîtrisant son coût de ressources. En termes d’encours financiers, l’ATL occupe la 3ème position du secteur coté.

S’agissant de la qualité d’actif, le ratio des actifs improductifs s’est stabilisé au même niveau que celui enregistré à fin 2016, soit 7,4%. Le taux de couverture des créances accrochées par les provisions s’est dégradée passant de 72,5% à fin 2016 à 67,2% à fin 2017du fait de la couverture des nouvelles créances accrochées par des garanties hypothécaires.

Par ailleurs, suite à une étude de marché concluante sur l’opportunité de création d’une société de leasing en Côte d’Ivoire, effectuée en 2014, le conseil d’administration de l’ATL a approuvé ce projet. En 2016, l’ATL a eu l’accord de la BCT quant à la création d’une filiale de leasing en Côte d’Ivoire et le transfert de 50% du capital social de la future institution. Après des tentatives infructueuses pour boucler le reliquat du capital avec des institutions, nous le management de la compagnie avait réintroduit notre dossier auprès de la BCT avec un partenaire privé tunisien (Groupe SEFINA-Ferid Abbes), en attendant l’accord de la BCT pour déposer la demande d’agrément auprès de la BCEAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici