Coronavirus : l’économie mondiale menacée

Date:

L'économie mondiale est confrontée à une menace sans précédent depuis la crise tandis que le coronavirus se propage

Le coronavirus Covid 19 représente le plus grand danger qu’ait connu l’économie mondiale depuis la crise financière, selon les dernières Perspectives économiques intermédiaires de l’OCDE.

Le COVID‑19 se propage de la Chine à d’autres régions, provoquant des souffrances humaines et des perturbations économiques. Cela suscite des inquiétudes d’ordre sanitaire et risque d’entraîner une multiplication des restrictions à la circulation des personnes, des biens et des services, une dégradation de la confiance des entreprises et des consommateurs, et un ralentissement de la production.

Les Perspectives économiques intermédiaires présentent à la fois un scénario favorable, dans lequel l’ampleur de l’épidémie est globalement limitée, et un scénario d’« effet domino » caractérisé par une contagion plus générale.

Dans les deux cas, l’OCDE appelle les pouvoirs publics à agir immédiatement pour limiter la propagation du coronavirus, protéger les personnes et les entreprises de ses effets, et soutenir la demande dans chaque économie.

Même dans le scénario favorable selon lequel les phénomènes épidémiques resteraient limités en dehors de la Chine, un ralentissement marqué de la croissance mondiale devrait intervenir au premier semestre de 2020, compte tenu des effets négatifs subis par les chaînes d’approvisionnement et les produits de base, du recul du tourisme et de la dégradation de la confiance. La croissance économique mondiale sur l’ensemble de l’année devrait tomber à 2.4 %, alors qu’elle n’était déjà que de 2.9 % en 2019. Elle devrait ensuite se redresser pour atteindre un taux modeste de 3.3 % en 2021.

La Chine a vu ses perspectives de croissance nettement révisées à la baisse et ramenées en deçà de 5 % cette année, après avoir enregistré un taux de croissance de 6.1 % en 2019.

Néanmoins, une contagion plus générale dans l’ensemble de la région Asie‑Pacifique et les économies avancées – comme celle observée en Chine – pourrait faire tomber le taux de croissance mondiale jusqu’à 1.5 % cette année, ce qui représenterait une diminution de moitié par rapport aux précédentes prévisions de l’OCDE pour l’année 2020, réalisées en novembre dernier. Des mesures d’endiguement de l’épidémie et une perte de confiance seraient préjudiciables à la production et aux dépenses, et feraient basculer certains pays dans la récession, notamment le Japon et la zone euro.

Lors de la présentation des Perspectives économiques intermédiaires à Paris, ce jour, la Cheffe économiste de l’OCDE, Laurence Boone, a déclaré : « Le virus risque de porter un nouveau coup à l’économie mondiale, qui était déjà affaiblie par les tensions commerciales et politiques. Les pouvoirs publics doivent agir immédiatement pour endiguer l’épidémie, étayer le système de santé, protéger les populations, soutenir la demande et tendre une bouée de sauvetage financière aux ménages et aux entreprises les plus durement touchés.»

D’après les Perspectives, il faudrait recourir à des dispositifs d’aménagement du temps de travail pour préserver les emplois. Les pouvoirs publics devraient mettre en œuvre des mesures fiscales et budgétaires temporaires pour amortir l’impact de l’épidémie sur les secteurs les plus durement touchés par le fléchissement de l’activité, tels que les services de voyage et le tourisme, ainsi que l’automobile et l’électronique.

Toujours selon les Perspectives, des apports de liquidités adéquats sont nécessaires dans les pays les plus affectés pour permettre aux banques d’aider les entreprises ayant des problèmes de trésorerie dans le contexte de l’application des mesures d’endiguement.

Si l’épidémie se propage largement, les économies du Groupe des Vingt (G20) devraient piloter la mise en œuvre d’une action coordonnée de soutien du secteur de la santé, conjuguée à des mesures coordonnées de relance budgétaire et monétaire destinées à rétablir la confiance, indiquent les Perspectives.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

OPPO Reno7 : L’Expert du portrait qui capture vos différentes personnalités

En tant que première série de smartphones à se spécialiser dans la photographie de portrait, la série Reno d’OPPO a ouvert la voie à une nouvelle génération de portrait intelligent à l’aide d’une technologie révolutionnaire et des algorithmes d'intelligence artificielle.

A lire également
A lire également

Saïed Tebboune: Donner une forte impulsion aux relations bilatérales

Les présidents Kaïs Saïed et Abdelmadjid Tebboune ont souligné lors d'une rencontre samedi à Alger, la forte volonté de poursuivre la coordination et la concertation, d'impulser les relations bilatérales et de les hisser aux plus hauts niveaux,

Le TMM s’établit à 7,97% en février 2024

Le Taux moyen du marché monétaire (TMM) s’est établi au niveau de 7,97%, en février 2024, soit en très légère baisse par rapport au mois précédent (7,98), d’après les indicateurs de la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

Affaires des déchets Italiens: 16 personnes interpellées en Italie

Seize personnes ont été interpellées et 11 mesures conservatoires ont été prises jeudi matin, en Italie dans le cadre d'une opération menée par la police judiciaire de la Direction des enquêtes antimafia et le Groupe de policiers pour la protection de l'environnement et la sécurité énergétique, concernant le trafic illicite de déchets entre l'Italie et la Tunisie.

EDF ENR ouvre une filiale en Tunisie, la première en Afrique

La nouvelle filiale tunisienne du groupe français EDF ENR, spécialisé dans la mise en œuvre de projets d'autoconsommation photovoltaïque, a été inaugurée, mercredi soir, lors d'une cérémonie organisée à Sidi Bou Saïd (banlieue nord de la capitale Tunis).

Le bitcoin dépasse la barre des 60.000 dollars

Le bitcoin a franchi mercredi le seuil des 60.000 dollars, une première en plus de deux ans, sur fond d'afflux de capitaux dans les nouveaux ETF adossés à la plus célèbre des cryptomonnaies.

La croissance de l’économie américaine du T4 révisée à 3,2% en rythme annualisé

La croissance de l'économie américaine au quatrième trimestre a été un peu moins forte qu'initialement prévu, montre la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) publiée mercredi par le département du Commerce.

La Semaine africaine de l’énergie lance le sommet africain sur le financement de l’énergie en partenariat avec Afreximbank et S&P Global Commodity Insights

Le plus grand événement énergétique d'Afrique - la conférence African Energy Week (AEW) : Invest in African Energy conference - présentera le African Energy Finance Summit lors de l'édition de cette année au Cap.

L’OACA prévoit d’investir 5 millions de dinars en 2024, pour dynamiser l’activité des aéroports tunisiens

L'Office de l'Aviation Civile et des Aéroports (OACA) a programmé des investissements de l'ordre de 5 millions de dinars en 2024 afin de dynamiser l'activité des aéroports tunisiens et garantir le niveau d'opérationnalité, a fait savoir le ministre du Transport, Rabie Majidi, mardi, lors d'une plénière tenue à l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).