Environnement : Recommandations du FTDES pour une justice environnementale et climatique en Tunisie

Date:

Conférer au code de l’environnement un aspect plus contraignant, appuyer le principe de contentieux et la formation des juges dans le droit de l’environnement et créer des chambres spécialisés dans les affaires environnementales ont été parmi les recommandations publiées cette semaine par le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES).

Les recommandations ont été adoptées à l’issue de la rencontre nationale de la justice environnementale sur le thème « Justice Environnementale : des parcours de lutte croisés pour un combat unique et climatique », organisée, début novembre 2022, à Hammamet.

Les participants à cette rencontre ont appelé l’Etat à prêter au dossier environnemental et aux droits environnementaux l’attention nécessaire en se basant sur la corrélation forte entre les droits environnementaux et le reste des droits économiques et sociaux.

Dans le domaine de l’eau, les mouvements environnementaux et les activistes de la société civile participant à cette rencontre, ont exhorté les autorités à définir les priorités de l’utilisation de l’eau tout en se concentrant sur l’eau potable, à revoir les moyens de stockage des eaux de surface notamment, à travers l’implication du citoyen via la petite hydraulique tel que les Majels et Fasquias (réservoir sous terrain et bassin ) et tous les ouvrages d’hydraulique urbaine, ainsi qu’à retravailler la carte agricole de manière à orienter la production vers les besoins alimentaires essentiels des citoyens et à remplacer les associations hydrauliques par une SONEDE rurale.

Sur un autre plan, ils ont souligné la nécessité d’instaurer une souveraineté alimentaire, à travers l’orientation de l’usage des ressources en eau vers la garantie de la sécurité alimentaire, l’appui aux initiatives sociales liées à la création d’un marché solidaire de semences locales et l’attribution du droit d’exploitation des terres domaniales aux jeunes créateurs de projets destinés à assurer la souveraineté alimentaire par les cultures céréalières et autres cultures souveraines.

 Anticiper sur les évolutions futures des besoins d’assainissement

Les participants ont en outre, recommandé d’augmenter la capacité de stockage des réseaux d’assainissement et d’accroître le nombre des stations de pompage afin de couvrir l’ensemble du territoire national, de mettre à jour les textes législatifs afin d’assurer l’adaptation aux exigences actuelles et d’anticiper sur les évolutions futures notamment, celles démographiques et industrielles, de développer et de généraliser le traitement tertiaire.

Ils ont par ailleurs proposé de séparer le réseau d’assainissement des eaux usées domestiques et celui des eaux industrielles et d’élaborer une cartographie des points noirs où se concentrent les problèmes d’assainissement et ce, afin de réduire les effets de la pollution industrielle, en particulier sur le littoral.

Au sujet de la pollution industrielle, les recommandations formulées au cours de cette rencontre consistent essentiellement à contraindre les entreprises à se doter des équipements permettant la filtration des polluants gazeux et liquides avant de s’en débarrasser, à adopter l’approche de l’écologie industrielle, à appliquer la loi relative à la mesure de la pollution et à installer des équipements de mesure de la pollution aérienne en particulier.

Quant à la pollution par les déchets solides, une unanimité s’est dégagée, lors de cette rencontre, en faveur de l’importance d’adopter des solutions durables pour la gestion des déchets par l’orientation vers une politique de tri et de valorisation et de rompre avec la technique d’enfouissement des déchets, dont les effets sont néfastes sur l’environnement et la santé humaine.

L’accent a aussi été mis sur l’importance de prendre en considération l’aspect social et l’acceptabilité sociale lors de la mise en place des décharges et d’arrêter le transfert de la pollution d’un endroit à un autre, souvent au détriment des groupes les plus démunis et dépourvus de moyens politiques et économiques pour y faire face.

Opérer un changement radical dans les politiques climatiques

Le débat sur la justice climatique a, en outre, permis de s’accorder sur une série de propositions pour améliorer l’adaptation aux changements climatiques. Il s’agit de mettre les petits agriculteurs et pêcheurs au cœur du mapping des acteurs de lutte contre les effets des changements climatiques, d’opérer un changement radical dans les politiques climatiques et d’annoncer l’état d’urgence climatique.

Il s’agit aussi d’assurer une transition écologique juste selon une approche des droits humains globale, intégrée et inclusive et qui prend en considération le phénomène de migration climatique des personnes contraintes de quitter leurs logements et leurs terres à la recherche d’une meilleure condition environnementale préservant leur dignité.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

La Bourse de Tunis termine dans le vert timidement

Le marché boursier tunisien a connu une journée de cotation morose ce jeudi, clôturant sur une légère hausse de 0,14%. L'indice Tunindex a progressé de 13,51 points pour atteindre 9 352,03 points, avec un volume d'échanges modeste de 2,6 MDT.

L’économie allemande stagne en 2024 selon les chambres de commerce et d’industrie

D'après les chambres de commerce et d'industrie allemandes (DIHK), l'économie allemande n'a pas connu la reprise attendue et devrait stagner au mieux en 2024. Cette nouvelle est légèrement plus optimiste que les prévisions de début d'année, qui tablaient sur une contraction de 0,5%.

Bourse de Tunis: Performance des Sociétés Cotées au 1er Trimestre 2024

Ce nombre est ensuite passé à 71, soit 92% de la cote. Les sociétés qui n'ont pas encore publié leurs indicateurs sont : AETECH, ALKIMIA, ELECTROSTAR, GIF FILTER, MIP, et UADH.

Bayadha : L’eau potable coule enfin grâce à l’association « Un Enfant, des Sourires » et la Fondation Orange Tunisie

Un rêve devenu réalité pour les enfants de Bayadha, village situé à proximité de la frontière algérienne.

Le WWF Afrique du Nord et le Conseil Bancaire et Financier s’unissent pour la biodiversité

Le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) Afrique du Nord et le Conseil Bancaire et Financier (CBF) ont signé une convention-cadre de partenariat stratégique ce jeudi à Tunis.

Tunisie: Excédent budgétaire de 1,3 milliard de dinars au T1 2024

D'après le ministère des finances, la balance budgétaire de la Tunisie a enregistré un excédent de 1,3 milliard de dinars à fin mars 2024.

Bourse de Tunis : Cinquième hausse consécutive pour le Tunindex

La Bourse de Tunis a poursuivi sa lancée haussière ce mercredi, enregistrant sa cinquième séance consécutive dans le vert.

Professeure Lamia Jaidane Mezigh nommée au Conseil d’Administration de la BCT

La professeure Lamia Jaidane Mezigh, spécialiste reconnue en finance et économie, a été nommée membre du Conseil d'Administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) pour un mandat de trois ans. Elle remplace à ce poste Mme Leila Baghdadi.