Les Affaires selon M. MABROUK ?

Date:

D’une affaire de biscuiterie, M. MABROUK est devenu quelques années après son mariage à la tête d’un riche groupe pluridisciplinaire moyennant, semble-t-il, des facilités d’acquisitions d’entreprises et d’affaires à des conditions très avantageuses pour un gendre du président BENALI.

Cette « BARAKA » l’a poursuivi après 2011 puisqu’il a continué, d’après certaines personnes, à bafouer les décisions de la justice et à utiliser, semble-t-il, des subterfuges pour s’approprier ce que lui a été confisqué.

A/. Caution bancaire de la BIAT de 7 454 348 euros pour M MABROUK :

D’après I WATCH, Le C.D.G. Y. CHAHED a envoyé une lettre à l’union européenne pour demander de lever le gel des biens de M MABROUK séquestrés afin qu’il puisse les récupérer malgré que les tribunaux Tunisiens aient séquestré ses biens au profit de l’état Tunisien. Pour faciliter l’opération, la BIAT dont M. MABROUK est l’un des dirigeants, a donné une caution bancaire de 7 454 348 euros au profit de l’état. Or :

  • L’article 252 du code des sociétés commerciales interdit l’octroi d’une caution par une société au profit de l’’un de ses dirigeants.
  • Cependant l’article 200 du CSC permet aux banques de conclure librement des conventions avec ses dirigeants si elles sont faites d’une manière habituelle et à des conditions normales. Dans ces conditions la caution sera considérée comme une convention libre.
  • Aussi, même si donner une caution par la Biat à l’un de ses dirigeants relève de son activité habituelle, il faut néanmoins et comme pour tous ses autres clients, que M. MABROUK fournisse au préalable à la banque une garantie en contre partie de la caution.
  • Cependant et sous réserve de la confirmation des commissaires aux comptes, il semblerait que M. MABROUK, en abusant de son pouvoir, n’a donné aucune garantie en contre partie de la caution, auquel cas, la caution serait considérée comme une convention interdite et nulle (article 326-2 du code des obligations) et l’article 252 du CSC s’appliquera.

Cette nullité de la caution risque de mettre à la charge de l’état tunisien et donc du contribuable Tunisien le profit obtenu par M. MABROUK.

En principe vu le tapage médiatique au moment de la demande Y. CHAHED, le conseil d’administration de la BIAT aurait dû se saisir pour interdire cette caution. L’article 207 du CSC reconnait la responsabilité des administrateurs pour les infractions aux dispositions applicables aux S.A.

Responsabilité des Commissaires aux comptes de la BIAT :
Garants du respect de la loi, de la transparence et de l’égalité entre les actionnaires et si le délit serait confirmé comme c’est probablement le cas, les commissaires aux comptes devraient satisfaire à leurs obligations et notamment celles de saisir le procureur de la république ou même en vertu de notre étique, démissionner de leurs mandats si compte tenu de ses appuis politiques, M. MABROUK continue à transgresser la loi en comptant sur son impunité.

La faute, le laxisme ou la complicité des commissaires aux compte les exposent à des sanctions :

  • Disciplinaires
  • Civiles
  • Pénales.

Il faut signaler que s’il y a faute, laxisme des commissaires aux comptes et comme ils doivent avoir une « assurance responsabilité professionnelle » pour couvrir le préjudice subi par la victime, ceux-ci déclareront un sinistre auprès de leurs compagnies d’assurances.

B/. Les Affaires MPH et INVESTEC.

D’après I WATCH, le jugement en date du 5 Mars 2012, mettant fin à la mission de l’administrateur judiciaire pour les sociétés MPH et INVESTEC a permis à Marouane MABROUK de s’approprier en toute illégalité ces 2 sociétés en date du 14/11/2012. La bourse de Tunis a illégalement enregistré cette transaction par l’intermédiaire de BIAT CAPITAL. I WATCH prétend que les commissaires aux comptes de ses sociétés n’ont pas respecté la législation et les accuse même de complicité. Une telle accusation est très grave contre des professionnels qui ont pour obligation de faire respecter la loi et de défendre aussi bien les intérêts des associés, des sociétés que ceux de l’état.

Espérant que les commissaires aux comptes ont respectés leurs obligations.
En tout cas, il est regrettable que l’OECT ne remplit pas sa mission dans le domaine du contrôle d’activité. J’invite le commissaire du gouvernement ainsi que le prochain conseil de l’ordre dans sa nouvelle composition à remplir son rôle dans ce domaine et d’y assister tous les consœurs et confrères pour les défendre, etre à leurs écoutes mais intransigeant avec les laxistes.

Mohamed MAAZOUN
Diplomé expert comptable de France
Ex-commissaire aux comptes près la cour d’appel de Paris.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Bourse de Tunis : Légère hausse mardi, soutenue par Hannibal Lease et One Tech Holding

La Bourse de Tunis a terminé la séance de mardi sur une note quasi stable, avec un Tunindex qui a gagné 0,07% pour s'établir à 9 493,06 points.

UNIMED : Légère baisse du bénéfice net en 2023 malgré une hausse du chiffre d’affaires

Le groupe UNIMED a annoncé aujourd'hui une hausse de 41% de son chiffre d'affaires en 2023, pour atteindre 136 MDT, grâce notamment à l'intégration de la joint-venture "NIPPOMED".

Tunisie Telecom : Une reconnaissance pour son engagement environnemental exemplaire

Tunisie Telecom a été distinguée lors de la 3ème édition du CSR POWER FORUM qui s'est tenue les 23 et 24 mai 2024 à Yasmine Hammamet, sous le thème "Une rentabilité durable, la nouvelle équation de performance de l'entreprise".

ARTES : Une année 2023 fructueuse avec un bénéfice net de 27 MDT et un dividende proposé de 0,400 DT par action

Le Conseil d'Administration de la société Automobile Réseau Tunisien...

La Tunisie et la Suisse s’unissent pour lutter contre le changement climatique

La Tunisie et la Suisse ont officialisé lundi 25 mai 2024 leur coopération pour la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Tunisie : Le gouvernement adopte des mesures pour le financement du budget et le soutien aux Tunisiens à l’étranger

Le gouvernement tunisien a donné son aval à deux mesures importantes lors d'un conseil des ministres tenu le 27 mai 2024

Bourse de Tunis : Le marché atteint un nouveau sommet mais les volumes restent faibles

Le marché boursier tunisien a connu une séance de hausse ce [jour de la semaine], avec l'indice de référence TUNINDEX gagnant 1,2% pour atteindre 9486,3 points, un nouveau record.

SAM : Une performance remarquable en 2023 avec un bond de 47% du résultat net et un dividende proposé de 0,460 DT par action

Le Conseil d'Administration de la Société Atelier du Meuble (SAM) s'est réuni ce jeudi 02 mai 2024 pour examiner les résultats de l'exercice 2023 et arrêter les états financiers individuels et consolidés de la société et de ses filiales au 31 décembre 2023.