Moez Hadidane: « L’emprunt obligataire est un mécanisme d’épargne sans risque pour l’instant »

Date:

L’ouverture des souscriptions pour la 2ème tranche de l’emprunt obligataire national constitue un « mécanisme d’épargne sans risque pour l’instant », affirme l’expert des marchés financiers, Moez Hadidane.

Dans une interview accordée à l’Agence TAP, l’expert estime, également, que la signature de l’accord de prêt syndiqué entre le ministère des Finances et 12 banques locales « est une simple opération blanche de financement».

Le gouvernement Tunisien œuvre à augmenter le montant du prêt bancaire en devises, au cours de l’année 2023, pour atteindre 528 MD, alors que la version de 2022 a mobilisé un montant de 340 MD.

Rappelons que l’emprunt bancaire subordonné de 2021 a engrangé environ 1,2 Milliard de dinars. Le gouvernement se penche actuellement sur le remboursement des tranches de l’emprunt dont les délais sont atteints selon le tableau de remboursement pour l’année 2023.

Hadidane met l’accent sur la portée du taux de souscription à la deuxième tranche de l’emprunt obligataire national pour l’année 2023 qui a atteint près de 120%, outre l’utilisation de ces fonds et leurs impacts sur le financement de l’économie et des entreprises.

L’emprunt obligataire national ne constitue pas un nouvel outil de financement du budget de l’Etat, mais il s’est imposé au cours de ces dernières années, d’autant plus que la marge de manœuvre de la Tunisie reste limitée sur le marché financier international et aux niveaux bilatéral et multilatéral.

Les quatre tranches qui ont été souscrites pour l’année dernière ont mobilisé près de 2,9 milliards de dinars, tandis que l’emprunt obligataire pour l’année 2023 (deux premières tranches), a permis de mobiliser 1,5 milliard de dinars, alors que le gouvernement envisage de mobiliser 2,8 milliards de dinars.

e gouvernement a signé, en 2020, une convention d’un prêt syndiqué en devises avec 17 banques locales pour la mobilisation de 455 Millions d’euros soit 1417,17 Millions de dinars pour mobiliser des fonds dans le Budget de l’Etat au titre de 2020.

Comment évaluez-vous les résultats des souscriptions à la deuxième tranche de l’emprunt obligataire national?

La Tunisie a réussi à mobiliser un montant de 844 millions de dinars (MD), au titre de la deuxième tranche de l’emprunt obligataire national pour l’exercice 2023 alors la première tranche a atteint plus de 700MD.

Le Gouvernement a recouru à ce mécanisme pour la troisième année consécutive, en raison de la difficulté d’émettre des bons de trésor assimilables « BTA » destinés aux banques.

La Tunisie qui a émis depuis l’année 2014, des emprunts obligataires, vise à mobiliser, au cours de l’année 2023, 2,8 milliards de dinars. Près de 1,5 milliard de dinars ont été mobilisés jusqu’à présent.

Ce mécanisme, c’est-à-dire l’emprunt obligataire, cible une catégorie plus large d’opérateurs (Banques, citoyen, marché financier, intermédiaires), ce qui a permis à l’Etat de surmonter les difficultés liées à l’émission des BTA.

Les montants souscrits, lors de la période du 8 mai au 17 mai 2023, proviennent des banques (185 MD) et des intermédiaires en bourse (600 MD).

Ces chiffres montrent que le taux de souscription des banques est d’environ 22%. Ce taux prouve que cet emprunt obligataire ne présente pas un grand danger pour l’économie. On peut dire donc que c’est une opération de financement normale, basée sur l’épargne des souscripteurs dans trois catégories et qui vise à alléger les pressions financières imposée à l’État pour mobiliser des fonds nécessaires au budget.

Pourquoi le ministère des finances s’est-il contenté d’un prêt syndiqué de 400 millions de dinars, alors que ses besoins en financement sont beaucoup plus importants ?

Le prêt syndiqué contracté par les banques est un outil de financement auquel l’Etat a eu recours pour la septième fois depuis 2017. Le ministère des Finances a proposé aux banques de souscrire en devises ; à savoir l’euro ou le dollar, à taux fixe ou variable. Selon les données que j’ai obtenues, le taux appliqué sur l’euro est soit un taux fixe de 5 %, soit un taux d’intérêt variable basé sur le calcul de l’Euribor majoré de 1,75 point.

Le crédit bancaire syndiqué ne peut en aucun cas affecter les réserves en devises, qui s’élèvent à 94 jours.

Il faut quand même rappeler que la Tunisie a emprunté, au cours du mois de mars 2020, 140 millions d’euros et 15 millions de dollars auprès de 17 banques qui ont été déjà remboursés.

Au cours du mois de juin 2020, l’Etat avait emprunté 257 millions d’euros et 130 millions de dollars qui devront être remboursés en 2022, 2023 et 2024.

Pour la deuxième échéance, prévue pour juin 2023, le gouvernement versera aux banques 86 millions d’euros et 43,3 millions de dollars.

Cette opération effectuée par le ministère des Finances, n’est qu’un emprunt destiné à rembourser une ancienne dette sous la forme d’un prêt syndiqué. Et c’est pour cette raison que je considère le nouveau prêt contracté récemment entre le ministère des finances et un nombre de banques locales, comme étant juste une opération blanche pour rembourser la deuxième tranche du prêt syndiqué pour l’exercice 2022.

S’agissant de l’éventuelle augmentation du montant du prêt, l’Etat ne peut pas emprunter un montant plus élevé, d’autant plus que les banques tunisiennes ne détiennent pas des montants en devises plus importants.

Quelle approche la Tunisie doit elle adoptée pour surmonter le blocage au niveau de l’accord avec le FMI?

Je tiens à souligner que le recours à l’emprunt auprès du Fonds Monétaire international (FMI) est programmé dans la loi des Finances pour l’exercice 2023. Le retard qui a été enregistré au niveau de l’accord final pour l’octroi de ce crédit par le FMI exige de la part de l’Exécutif la révision de cet accord à travers la présentation d’un nouveau dossier qui devrait tenir compte des difficultés rencontrées par la Tunisie et des réformes demandées par le FMI.

Je tiens encore à souligner que le nouveau dossier devrait présenter une solution de compromis entre ce que le pays considère comme des difficultés et le domaine qui doit être réformer selon le FMI.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Bourse de Tunis : Légère hausse mardi, soutenue par Hannibal Lease et One Tech Holding

La Bourse de Tunis a terminé la séance de mardi sur une note quasi stable, avec un Tunindex qui a gagné 0,07% pour s'établir à 9 493,06 points.

UNIMED : Légère baisse du bénéfice net en 2023 malgré une hausse du chiffre d’affaires

Le groupe UNIMED a annoncé aujourd'hui une hausse de 41% de son chiffre d'affaires en 2023, pour atteindre 136 MDT, grâce notamment à l'intégration de la joint-venture "NIPPOMED".

Tunisie Telecom : Une reconnaissance pour son engagement environnemental exemplaire

Tunisie Telecom a été distinguée lors de la 3ème édition du CSR POWER FORUM qui s'est tenue les 23 et 24 mai 2024 à Yasmine Hammamet, sous le thème "Une rentabilité durable, la nouvelle équation de performance de l'entreprise".

ARTES : Une année 2023 fructueuse avec un bénéfice net de 27 MDT et un dividende proposé de 0,400 DT par action

Le Conseil d'Administration de la société Automobile Réseau Tunisien...

La Tunisie et la Suisse s’unissent pour lutter contre le changement climatique

La Tunisie et la Suisse ont officialisé lundi 25 mai 2024 leur coopération pour la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Tunisie : Le gouvernement adopte des mesures pour le financement du budget et le soutien aux Tunisiens à l’étranger

Le gouvernement tunisien a donné son aval à deux mesures importantes lors d'un conseil des ministres tenu le 27 mai 2024

Bourse de Tunis : Le marché atteint un nouveau sommet mais les volumes restent faibles

Le marché boursier tunisien a connu une séance de hausse ce [jour de la semaine], avec l'indice de référence TUNINDEX gagnant 1,2% pour atteindre 9486,3 points, un nouveau record.

SAM : Une performance remarquable en 2023 avec un bond de 47% du résultat net et un dividende proposé de 0,460 DT par action

Le Conseil d'Administration de la Société Atelier du Meuble (SAM) s'est réuni ce jeudi 02 mai 2024 pour examiner les résultats de l'exercice 2023 et arrêter les états financiers individuels et consolidés de la société et de ses filiales au 31 décembre 2023.