Tunisie – Pays-Bas : Plus de coopération, assouplissement des restrictions de voyage…

Le premier ministre néerlandais, Mark Rutte a annoncé mercredi à La Haye l’allègement des restrictions de voyage vers la Tunisie en raison de l’amélioration de la situation sécuritaire dans le pays. Les Pays-Bas avaient pris cette mesure de restrictions dans la foulée de l’attentat de Sousse en 2015.

La décision qui vise à impulser le secteur du tourisme en Tunisie, intervient au moment où ce pays observe une nette amélioration de la situation sécuritaire dans la plupart de ses régions, a expliqué Rutte à l’issue de sa rencontre à La Haye avec le chef du gouvernement Youssef Chahed.

Elle intervient, aussi, en concrétisation de la coopération fructueuse entre les deux pays dans ce domaine, a-t-il ajouté, saluant les efforts importants déployés par les institutions sécuritaire et militaire pour la sécurisation des sites, monuments et circuits touristiques dans toutes les régions du pays.

Le premier ministre néerlandais, a précisé que les contacts établis entre les deux pays concernant la levée des restrictions de voyage vers la Tunisie n’avaient pas cessé depuis son annonce en 2015, suite à l’attaque terroriste ayant ciblé l’Hôtel Impérial Marhaba le 26 juin 2015 à Sousse.

Par ailleurs, Rutte a salué les pas franchis par la Tunisie sur la voie de la transition politique et économique, appelant les forces vives en Tunisie à préserver les acquis de la Révolution.

Pour sa part, le chef du gouvernement Youssef Chahed a mis en avant l’évolution notable des relations entre la Tunisie et les Pays-Bas notamment après la Révolution de 2011. Cette évolution, a-t-il dit, trouve toute son illustration dans l’intensification de visites de haut niveau entre les deux pays.

Sur un autre registre, Chahed a appelé les néerlandais à venir investir en Tunisie en raison du climat favorable d’affaires qui règne aujourd’hui dans le pays et de la nette amélioration de la situation sécuritaire, faisant observer que la coopération économique reste en deçà des attentes.

La rencontre Chahed-Rutte à La Haye a porté sur la coopération bilatérale et les moyens de la développer, le processus de la transition politique, les élections municipales, la décentralisation, la sécurité, la lutte antiterroriste et l’émigration irrégulière.

Plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement Youssef Chahed a eu une série d’entretiens à La Haye avec Khadija Arib et Ankie Broekers-knol, respectivement de la chambre basse du parlement des Pays-Bas et présidente du Sénat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici