USA: Biden reproche à Amazon de ne pas payer d’impôts fédéraux

Le président Joe Biden a reproché à Amazon de pas avoir payé d’impôts fédéraux lors de son discours à Pittsburgh, en Pennsylvanie, alors qu’il parlait d’augmenter le poids des impôts sur les multinationales et de relever le taux d’imposition des sociétés.

Le plan d’investissement de Joe Biden, dévoilé plus tôt dans la journée, fait passer le taux d’imposition des sociétés de 21% à 28% et vise à supprimer les échappatoires qui permettent aux entreprises de transférer leurs bénéfices à l’étranger, selon un document d’information de 25 pages publié par la Maison-Blanche.

Joe Biden a déclaré qu’Amazon était l’une des 91 entreprises du classement Fortune 500 qui « utilisent diverses échappatoires leur permettant de ne pas payer un seul centime d’impôt fédéral sur le revenu. » En réponse, une porte-parole d’Amazon a renvoyé à un tweet sur les crédits d’impôt pour la recherche et le développement de Jay Carney, responsable de la politique publique et de la communication de l’entreprise et ancien porte-parole de la Maison Blanche sous Barack Obama.

« Si le crédit d’impôt pour la recherche et le développement est une « échappatoire », c’est certainement une échappatoire que le Congrès a fortement voulue. Le crédit d’impôt pour la R&D existe depuis 1981, a été prolongé 15 fois avec un soutien bipartisan et a été rendu permanent en 2015 dans une loi signée par le président Obama », a tweeté Jay Carney. Après n’avoir payé aucun impôt fédéral pendant deux ans, Amazon a commencé à payer l’impôt fédéral sur le revenu en 2019. Ce n’est pas la première fois que le président américain s’en prend à Amazon. En juin 2019, il avait nommé Amazon et déclaré qu’aucune entreprise réalisant des milliards de bénéfices ne devrait bénéficier d’un taux d’imposition inférieur à celui des pompiers et des enseignants.

- Advertisement -

Articles récents

A lire également