Boehringer Ingelheim : Un pipeline en phase avancée en pleine expansion

Date:

  • En 2023, Boehringer Ingelheim Inde, Moyen-Orient, Turquie et Afrique, a réalisé un chiffre d'affaires net de 779 millions d'euros, en augmentation de 13 % par rapport à l'année précédente.
  • À l'échelle mondiale, les ventes en santé humaine ont augmenté de 10,3 %* pour atteindre 20,8 milliards d'euros, tandis que les ventes en santé animale ont progressé de 6,9 %* pour atteindre 4,7 milliards d'euros.
  • Les investissements en recherche et développement ont augmenté de 14,2 % à 5,8 milliards d'euros.

Boehringer Ingelheim, l’un des leaders mondiaux de l’industrie biopharmaceutique, a récemment annoncé une forte accélération du développement de son portefeuille en 2023. Les ventes nettes de l’entreprise au niveau de la région Inde, Moyen-Orient, Turquie et Afrique ont atteint 779 millions d’euros en 2023, en hausse de 13 % par rapport aux 689 millions d’euros de l’année précédente. Cette performance exceptionnelle s’aligne parfaitement avec l’engagement continu de Boehringer Ingelheim envers l’innovation.

Il est à souligner que les investissements en recherche et développement (R&D) de l’entreprise ont augmenté de 14,2% pour atteindre 5,8 milliards d’euros, incluant le déploiement de plusieurs essais pivots dans des domaines de recherche clés. Ces investissements substantiels en R&D représentent 22,5 % des ventes nettes du groupe ; ils ont augmenté de 9,7 %* pour atteindre 25,6 milliards d’euros en 2023. Cette croissance inclut une hausse de 10,3 %* en santé humaine et de 6,9 %* en santé animale. Ces deux activités ont surpassé les performances de leurs marchés.

En 2023, la FDA a accordé aux États-Unis cinq désignations supplémentaires de procédure accélérée (« fast-track ») et une désignation de thérapie innovante (« breakthrough therapy »). En Europe, Boehringer Ingelheim a également reçu une acceptation au programme PRIME (médicaments prioritaires) de l’EMA. Focalisé sur les domaines de recherche thérapeutique liés aux maladies cardio-rénales-métaboliques (CRM), l’oncologie, les maladies respiratoires, l’immunologie, la santé mentale et la santé rétinienne, l’entreprise est pionnière en matière d’innovations de rupture dans les domaines où les besoins des patients restent élevés et non satisfaits.

Hubertus von Baumbach, Président du Conseil d’Administration de Boehringer Ingelheim, a exprimé son enthousiasme : « Je suis ravi de voir à quel point notre portefeuille est équilibré et prometteur. Nous sommes déterminés à accélérer le développement de nouveaux traitements et à les mettre à la disposition des patients de la manière la plus efficace et la plus rapide possible. Notre mission est non seulement d’aider les patients, mais aussi de contribuer à rendre les systèmes de santé plus équitables et plus performants. »

Derek O’Leary, Directeur Régional pour IMETA chez Boehringer Ingelheim, a commenté : « La solide performance financière enregistrée dans la région Inde, Moyen-Orient, Turquie et Afrique en 2023 reflète notre capacité à fournir des médicaments qui transforment la vie des patients. Grâce aux partenariats continus et aux nouveaux traitements lancés en Arabie Saoudite, au Qatar, en Égypte et en Algérie, ciblant des maladies telles que la maladie rénale chronique, l’insuffisance cardiaque et les maladies respiratoires, nous sommes plus confiants que jamais dans notre capacité à combler les lacunes là où les besoins médicaux ne sont pas encore satisfaits. Notre engagement envers les patients nous pousse à investir davantage dans la recherche et l’innovation, avec pour objectif de transformer des vies aujourd’hui et pour les générations à venir. »

Forte croissance du portefeuille en santé humaine
En 2023, l’un des produits phares développés par Boehringer Ingelheim, et qui est utilisé pour le traitement du diabète de type 2 et l’insuffisance cardiaque, a vu ses ventes augmenter de 31,0 %* pour atteindre les 7,4 milliards d’euros. Ce traitement a également reçu l’approbation réglementaire en Europe et aux États-Unis pour une troisième indication, le traitement de la maladie rénale chronique. Aujourd’hui, on estime que 850 millions de personnes à travers le monde souffrent de maladies rénales chroniques, tandis que les maladies cardio-rénales-métaboliques affectent plus d’un milliard de personnes à l’échelle mondiale. Il se trouve que le médicament précité est tout à fait indiqué pour traiter ces maladies.

Pour ce qui est du traitement des fibroses pulmonaires idiopathiques et de certaines maladies pulmonaires interstitielles fibrosantes, le produit développé par l’entreprise a vu ses ventes augmenter de 12,8 %* pour atteindre 3,5 milliards d’euros.

Investissements toujours élevés en R&D pour la santé humaine
Les molécules du portefeuille au stade avancé ont connu une accélération significative dans les domaines de l’oncologie, du CRM et de la santé mentale. L’un des produits phares de Boehringer Ingelheim, destiné au traitement du liposarcome dédifférencié – un cancer rare présentant des possibilités de traitement limitées jusqu’ici – a suscité un vif intérêt. Un autre traitement clé, développé cliniquement par l’entreprise, a également reçu une attention considérable. De plus, une autre molécule a montré des résultats de phase II exceptionnels dans le dysfonctionnement métabolique associé à une stéatose hépatique (MASH) et a également progressé jusqu’aux essais de phase III pour l’obésité. Les investissements en R&D pour la santé humaine ont atteint 5,2 milliards d’euros en 2023, représentant 25,1 % des ventes nettes en santé humaine, qui s’élèvent à 20,8 milliards d’euros. Boehringer Ingelheim a aussi renforcé ses investissements dans les technologies numériques et l’informatique pour la R&D afin d’exploiter de nouvelles opportunités, notamment l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Santé animale : forte croissance grâce aux lancements de nouveaux médicaments
En 2023, le secteur de la santé animale a enregistré une croissance de 6,9 %* de ses ventes nettes pour atteindre les 4,7 milliards d’euros. Cette croissance a été stimulée par un portefeuille diversifié incluant des parasiticides, des thérapeutiques et des vaccins pour animaux de compagnie. Un traitement contre les puces et les tiques chez les chiens, produit phare de l’entreprise, a vu ses ventes augmenter de 17,2 %* pour atteindre 1,2 milliard d’euros.

Boehringer Ingelheim a également lancé quatre nouveaux produits majeurs en 2023 : un traitement pour le diabète des chats, un produit contre les puces, les tiques, les vers du cœur, les ascaris et les ankylostomes, des produits pour le traitement des vers solitaires, ainsi qu’un comprimé contre les puces et les tiques chez les chiens. Ces nouveaux produits ont tous contribué à la croissance des ventes dans le cadre du portefeuille de la santé animale.

Des dépenses d’investissements en capital toujours élevées
Pour soutenir la croissance de l’entreprise, Boehringer Ingelheim a annoncé l’an dernier un plan d’investissement en capital de 5 ans, pour un montant de 7 milliards d’euros. En 2023, les dépenses en capital ont atteint 1,2 milliard d’euros dans le cadre de ce programme. Les investissements significatifs en Allemagne incluent l’usine d’innovation chimique et la centrale électrique à biomasse à Ingelheim, ainsi que le centre de développement de produits biologiques à Biberach. Au cours des cinq dernières années, les investissements en capital de Boehringer ont atteint 6 milliards d’euros, dont 2,9 milliards en Allemagne seule.

Développement durable
Boehringer Ingelheim a aussi fait évoluer son programme de développement durable afin de mettre davantage l’accent sur l’équité en santé dans les domaines où elle peut apporter la contribution la plus adaptée à la société et à l’environnement. Parmi les initiatives importantes, on peut citer le soutien au partenariat public-privé Defeat-NCD, qui vise la couverture santé pour les maladies non transmissibles dans les régions moins développées, et l’initiative « Angels », devenue la plus grande communauté de patients victimes d’accident vasculaire cérébral au monde et ayant aidé 16 millions de patients dans 155 pays à recevoir des soins optimaux. L’année dernière, « STOP Rabies » a fourni 43,2 millions de doses de vaccin dans les pays où la rage est endémique, dont 8 000 ont été livrées par drone à des communautés rurales au Kenya.

En 2023, Boehringer Ingelheim a reçu le Prix allemand du développement durable pour ses efforts mondiaux en faveur d’une transformation durable dans l’industrie pharmaceutique, tandis que la stratégie de décarbonisation de l’entreprise a été validée par l’initiative Science Based Target, en accord avec l’Accord de Paris sur le climat de 2015.

Perspectives
L’entreprise prévoit de lancer dix nouveaux essais de phase II et III au cours des 12 à 18 prochains mois. Ces essais aboutiront au lancement de 25 nouveaux types de traitements en santé humaine d’ici 2030. En ce qui concerne la santé animale, 20 nouveaux lancements sont prévus à travers les marchés jusqu’en 2026, incluant des mises à jour de produits, des expansions d’indications et de nouveaux produits. Pour 2024, Boehringer Ingelheim prévoit une légère augmentation annuelle de ses revenus sur une base comparable, après correction des effets de change et des facteurs extraordinaires.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

La Banque du Japon maintient sa politique monétaire mais envisage une réduction des achats d’obligations

La Banque du Japon (BoJ) a décidé aujourd'hui de maintenir ses taux d'intérêt inchangés, mais a signalé son intention de réduire ses achats d'obligations japonaises (JGB) dans un avenir proche

La Fed revoit ses plans : une seule baisse de taux d’ici fin 2024

La Réserve fédérale américaine a tempéré ses perspectives d'assouplissement monétaire cette année, en ne prévoyant désormais qu'une seule baisse de taux de 25 points de base d'ici décembre.

La croissance mondiale se stabilise, mais reste fragile et inégale

Après trois années de baisse, la croissance mondiale devrait se stabiliser en 2024, mais à un niveau inférieur aux tendances historiques. Selon la Banque mondiale, elle devrait s'établir à 2,6% en 2024 et remonter légèrement à 2,7% en moyenne en 2025-2026.

TotalEnergies s’engage à verdir ses raffineries européennes avec de l’hydrogène vert d’Air Products

TotalEnergies a annoncé aujourd'hui un accord majeur avec Air Products pour s'approvisionner en hydrogène vert à long terme.

L’industrie manufacturière américaine en contraction pour le deuxième mois consécutif en mai

D'après l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiée lundi, le secteur manufacturier américain a subi un nouveau repli en mai, pour le deuxième mois d'affilée.

L’OPEP+ prolonge ses restrictions de production de pétrole jusqu’en 2025 pour soutenir les prix

Face à un marché pétrolier en berne et à la concurrence croissante des États-Unis, l'OPEP+ a décidé de frapper fort en prolongeant et en accentuant ses baisses de production de pétrole.

La production manufacturière chinoise recule en mai, un nouveau coup dur pour l’économie

L'activité manufacturière en Chine a enregistré une contraction inattendue en mai, selon une enquête officielle publiée aujourd'hui.

L’économie américaine ralentit au premier trimestre : croissance et inflation révisées à la baisse

L'économie américaine a connu une croissance moins vigoureuse que prévu au premier trimestre, selon les chiffres définitifs du PIB publiés par le département du Commerce ce jeudi.