Les Bourses européennes marquent une pause avec la remontée des rendements obligataires

Date:

Les Bourses européennes ont terminé en légère baisse lundi et Wall Street était également dans le rouge à mi-séance dans un contexte de remontée des rendements obligataires et de consolidation après les récents sommets des indices.

Des indicateurs macroéconomiques mitigés et des résultats contrastés d’entreprises n’ont pas permis aux investisseurs d’avoir des convictions affirmées dans une session marquée par d’étroites fluctuations à la hausse comme à la baisse.

À Paris, le CAC 40, qui a touché la semaine dernière un pic sans précédent à 7.702,95 points, a fini en repli de 0,03% à 7.589,96 points. Le Footsie britannique, en hausse une bonne partie de la séance grâce notamment au compartiment défensif des « utilities », a cédé 0,04%. Le Dax allemand, qui a lui aussi inscrit un record vendredi à 17.004,55 points, a abandonné 0,08%.

L’indice EuroStoxx 50 a reflué de 0,11% et le FTSEurofirst 300 de 0,08%. Le Stoxx 600 a perdu 0,14% mais est resté proche de son sommet historique de 487,66 points, atteint vendredi.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 0,93%, le Standard & Poor’s 500 de 0,48% et le Nasdaq de 0,49% alors que les trois principaux indices de Wall Street ont enregistré la semaine dernière leur quatrième hausse hebdomadaire consécutive, le S&P-500 inscrivant même en séance vendredi un record à 4.975,29 points.

Outre le mouvement de consolidation, les marchés actions ont été affectés par les tensions dans l’obligataire, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell, ayant déclaré dans un entretien diffusé dimanche soir par CBS qu’il faudrait davantage de preuves d’une tendance baissière durable de l’inflation pour justifier d’une réduction des taux directeurs.

Le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, a souligné pour sa part, dans un essai publié lundi, qu’une économie résiliente pourrait différer le calendrier de l’assouplissement monétaire attendu par les marchés.

L’indice ISM publié lundi aux Etats-Unis montre justement que la croissance de l’activité du secteur des services a accéléré en janvier, plus fortement que prévu, à 53,4 après 50,5 en décembre.

En Europe, où les indices PMI mensuels du secteur ont également été communiqués, l’économie de la zone euro montre des signes timides de reprise pour ce début d’année, tandis qu’au Royaume-Uni, l’activité des services a démarré 2024 sur des bases solides grâce à une demande résistante.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a dit lundi viser pour cette année une croissance du produit intérieur brut (PIB) mondial de 2,9%, après 3,1% l’année dernière, et contre une prévision antérieure de 2,7%.

Ces bonnes nouvelles économiques ont été perçues par les marchés monétaires comme un mauvais signal et ils ont revu à la baisse leurs anticipations de réduction des taux directeurs, tablant notamment sur une recul de 125 points de base des taux de la Banque centrale européenne (BCE) cette année contre environ 140 points la semaine dernière.

A WALL STREET
De nombreuses publications animent par ailleurs les échanges, à commencer par Caterpillar, considéré comme un bon baromètre de l’économie américaine, qui prend 1,99%, à la faveur d’un solide bénéfice trimestriel soutenu par une forte demande pour les équipements de construction.

Estée Lauder (+14,21%) est porté par un plan de suppressions d’emplois, tandis que McDonald’s (-4,45%), qui pèse sur le Dow Jones, pâtit de la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes pour la première fois en près de quatre ans.

L’action Nvidia a touché un nouveau sommet lundi 694,97 dollars après le relèvement par Goldman Sachs de son objectif de cours sur le fabricant de semi-conducteurs sur fond de boom de l’intelligence artificielle (IA).

VALEURS EN EUROPE
Atos a plongé de 28,94% en raison d’un regain d’inquiétudes sur la situation financière.

Renault a gagné 1,11% malgré le démenti de Stellantis (-0,82%) sur un projet de fusion.

L’Oréal (+1,80%), l’une des meilleures performances du CAC, a profité du bond en Bourse d’Estée Lauder.

Société générale a reflué de 1,47%, le groupe ayant annoncé un projet de réorganisation du siège en France et des suppressions de 900 postes.

UniCredit a grimpé de 8,1% à la faveur d’un bénéfice annuel meilleur qu’attendu.

Santander (-5%) et Lloyds (-1%) ont été affectés par une information du Financial Times sur un contournement des sanctions à l’encontre de Téhéran via des comptes bancaires au Royaume-Uni des deux banques.

Vodafone a fléchi de (-3,30%) après l’annonce de « discussions actives » en Italie alors que le groupe britannique a rejeté fin janvier la proposition d’Iliad de fusionner leurs activités dans le pays.

LES INDICATEURS DU JOUR
Le moral des investisseurs dans la zone euro s’est amélioré pour le quatrième mois consécutif en février, atteignant son plus haut niveau depuis avril, mais la faiblesse de l’économie allemande limite le rebond, selon l’indice Sentix.

Les exportations allemandes ont baissé plus que prévu en décembre, reculant de 4,6% sur un mois, selon les données de l’Office fédéral de la statistique.

TAUX
Le rendement des Treasuries à dix ans s’envole de 13,1 points de base à 4,1579% après l’appel à la « prudence » de Jerome Powell.

Ceux du Bund allemand à dix et à deux ans ont suivi la tendance, terminant respectivement en hausse de 9,5 points de base, à 2,315%, et 7,9 points de base, à 2,6143%.

Le dix allemand, monté jusqu’à 2,332%, a touché un sommet depuis le 25 janvier, alors que la probabilité d’une première baisse des taux de la BCE de 25 points de base en avril n’est plus évaluée qu’à 63% contre 100% la semaine dernière.

CHANGES
Le dollar grimpe lundi de 0,47% face à un panier de devises de référence, à un sommet de 11 semaines alors que les paris sur une baisse agressive des taux de la Fed diminuent.

L’euro reflue de 0,49%, à 1,0731 dollar, après avoir touché en séance un creux depuis le 14 novembre, à 1,0721.

La livre sterling s’affiche à 1,2528 dollar (-0,83%), après être tombé à un plus bas depuis le 13 décembre.

PÉTROLE
Le marché pétrolier est stable après un repli d’environ 7% sur l’ensemble de la semaine dernière dans le sillage de la vigueur des chiffres mensuels de l’emploi américain. Les tensions géopolitiques avec de nouvelles frappes menées par les Etats-Unis contre les Houthis du Yémen offrent cependant un peu de soutien au cours du brut.

Le Brent grignote 0,04% à 77,30 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) grappille 0,25% à 72,10 dollars.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

OPPO Reno7 : L’Expert du portrait qui capture vos différentes personnalités

En tant que première série de smartphones à se spécialiser dans la photographie de portrait, la série Reno d’OPPO a ouvert la voie à une nouvelle génération de portrait intelligent à l’aide d’une technologie révolutionnaire et des algorithmes d'intelligence artificielle.

A lire également
A lire également

BRI – Les banques centrales proches de remporter la lutte contre l’inflation

Les banques centrales sont sur le point de remporter leur combat contre l'inflation, selon le dernier rapport trimestriel de la Banque des règlements internationaux (BRI), publié lundi.

Allemagne: La baisse du secteur manufacturier s’aggrave en février

La contraction de l'activité du secteur privé en Allemagne s'est aggravée en février alors que la production et les nouvelles commandes ont diminué à un rythme plus rapide, selon l'enquête HCOB/S&P Global auprès des directeurs d'achat publiée vendredi.

Italie : La dette continue son repli malgré un déficit budgétaire supérieur aux prévisions en 2023

Le déficit budgétaire de l'Italie a été bien plus élevé que l'objectif du gouvernement l'an dernier, mais la dette publique colossale du pays s'est tout de même résorbée, en partie grâce à une forte inflation et à une croissance économique plus forte que prévu, selon des données publiées vendredi.

L’inflation en zone euro ralentit moins que prévu en février

L'inflation en zone euro a moins ralenti que prévu par le consensus en février, selon des données préliminaires publiées vendredi par Eurostat.

Les Bourses européennes terminent dispersée une séance riche en données

Les Bourses européennes ont clôturé mitigées après une salve d'indicateurs montrant que l'économie européenne sous la pression des taux restrictifs.

L’inflation française a ralenti à 3,1% en février sur un an

L'inflation harmonisée a ralenti sur un an en février en France en raison d'une hausse moindre des prix de l'alimentation, des produits manufacturés et des services, montrent des données préliminaires publiées jeudi par l'Insee.

l’économie française révisé légèrement en hausse au T4

La croissance de l'économie française a été légèrement révisée à la hausse au quatrième trimestre 2023, en parallèle de la consommation des ménages, selon des données définitives publiées jeudi par l'Insee.

Les Bourses européennes prennent des bénéfices à la clôture, Wall Street prudente

Les principales Bourses européennes, hormis Paris et Francfort, ont été victimes mercredi de prises de bénéfice après le rebond de la veille, tandis qu'à Wall Street, la prudence était de mise à mi-séance à l'approche de la publication des chiffres de l'inflation américaine qui pourraient influer sur la trajectoire des taux de la Réserve fédérale.