L’UPR selon un communiqué signé par son secrétaire général Dr. Lotfi M’Raihi a dénoncé la violence quelque soit son origine « Nous enregistrons avec consternation les violences récurrentes perpétrées à l’encontre des manifestants qui rejettent la loi dite de réconciliation. Ces agressions sont injustifiées manifestations pacifiques et sont indignes du peuple tunisien. Elles doivent impérativement cesser. Le gouvernement semble déterminé à étouffer toute expression qui s’oppose à ses desseins. La violence est instrumentalisée pour faciliter le pas un fait accompli. L’UPR rappelle au gouvernement que cette politique qui parait s’inspirer du défunt régime ne mènera qu’au chaos. Par ailleurs, n’a plus de raison d’être et n’a finalement servi pour étouffer les contestations. Il déclare qu’il ne s’y soumettra plus en cas de renouvellement »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici