Le déficit de financement des infrastructures en Afrique se creuse

Date:

En 2020, il a manqué au moins 59 milliards de dollars sur l’ensemble du continent pour financer les infrastructures, notamment dans l’eau. La Chine confirme, notamment, son net recul en matière d’engagements de capitaux.

Pont d’Abidjan, port en eau profonde de Dakar-Ndayane, métro du Caire, autoroute urbaine de Nairobi… les projets d’infrastructures en Afrique semblent bouillonner, pourtant le continent souffre toujours d’un déficit en matière de financement. Telle est la principale conclusion du Rapport annuel du Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA), publié mi-décembre 2022 et qui porte sur l’année 2020.

Loin du record historique de 100 milliards de dollars atteint en 2018, les financements attribués aux infrastructures ont atteint 81 milliards de dollars en 2020.

Le recul des engagements constaté en 2020 (4 milliards de dollars de moins qu’en 2019), s’explique notamment par les disruptions liées à la pandémie de Covid-19 , selon ce rapport de référence de l’ICA qui couvre les domaines des transports, de l’eau et de l’assainissement, de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Créé, pour rappel, lors du sommet de Gleneagles du G8 en 2005, l’ICA rassemble, autour de la Banque africaine de développement, de très nombreux partenaires, notamment les pays du G7, l’Union européenne, les banques de développement actives sur le continent (Banque mondiale, Afreximbank, BEI, BERD, BIsD, BOAD, etc…) ainsi que certains acteurs privés, dont Vinci.

Comme à l’accoutumée, l’ICA tente de chiffrer dans son rapport annuel le déficit de financement existant entre les besoins des économies africaines en infrastructure et les capitaux engagés par les Etats, le secteur privé ou les banques de développement.

Dans cette édition, l’organisme multilatéral estime que ce déficit était compris entre 59 et 96 milliards de dollars en 2020 contre une fourchette de 53 à 93 milliards de dollars, en 2019. Bref, le « gap » s’est accru « dans tous les secteurs à l’exception des TIC », pointe le rapport qui estime « la baisse des engagements creuse l’écart entre les investissements annuels nécessaires pour fournir des services d’infrastructure de base aux populations africaines et les montants de financement réels engagés ».

A ce titre, le plus fort déficit est constaté dans le secteur de l’eau (plus de 49 milliards de dollars). « L’une des principales caractéristiques des secteurs de l’électricité et de l’eau et de l’assainissement (…) est leur manque de viabilité financière, en ce sens que leurs revenus ne couvrent pas le coût total des opérations, y compris celui des investissements. Les tarifs moyens sont trop bas, la facturation et le recouvrement sont insuffisants et l’efficacité opérationnelle des services d’électricité et d’eau est inadéquate », analyse le rapport.

Au plan sectoriel, le secteur de l’eau n’a capté ainsi que 10% des financements en 2020 alors que celui des transports (y compris la logistique portuaire) se taille la part du lion (42%), suivi de l’énergie (29%).

En matière de répartition des sources de financement, la part des gouvernements africains demeure la plus élevée, comme les dernières années. Les Etats du continent ont fourni 41% du total des engagements financiers (soit 33,406 milliards de dollars) vers les infrastructures.

Un des faits marquant du rapport, pour cette édition, est la place prise par le secteur privé (banques commerciales, fonds, opérateurs de projet…) qui a dégagé 19 milliards de dollars de financement, un niveau record.

A l’inverse, la part des engagements des membres de l’ICA (pays occidentaux, banques de développement…) baisse nettement passant de 31,6% à 22,4% du total entre 2019 et 2020.

On notera aussi la confirmation du très fort recul des engagements de la Chine, tendance initiée avant même la Covid-19. Les financements issus de l’ex-Empire du Milieu qui s’élevaient encore à 25,6 milliards de dollars en 2018 ont plongé à 6,7 milliards de dollars en 2019, puis 6,4 milliards de dollars sur 2020.

« Ces montants sont (…) conformes à l’intention déclarée du gouvernement chinois de réduire les investissements en Afrique, en particulier dans les infrastructures, au vu des problèmes d’endettement de plusieurs pays africains », estime le rapport.

L’Inde pour sa part ne cesse de progresser ces dernières années, et affiche 1,3 milliard de dollars de financement en 2020, soit le deuxième rang des pays non-africains,
Les financements de la France ont aussi fortement chuté en 2020 à 966 millions de dollars contre 1,93 milliard, chaque fois en 2018 et 2019.

Hormis les Etats eux même, le groupe de la Banque mondiale (incluant la SFI) apparaît comme le principal bailleur du continent pour les infrastructures en 2020 (7,17 milliards de dollars) suivi de la Banque africaine de développement (2,08 milliards de dollars).

A noter qu’en terme régional, c’est l’Afrique de l’Ouest qui a capté la plus grosse part des financements, soit 27% du total (un niveau stable) suivie de l’Afrique du Nord (21%).

classe export

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

GITEX AFRICA Morocco 2024 : Propulsant l’Afrique vers un avenir d’IA

GITEX AFRICA Morocco 2024 ouvre ses portes du 29 au 31 mai, réunissant des leaders mondiaux, des experts gouvernementaux, des entreprises, des startups, des investisseurs et des universitaires de 130 pays.

Des opportunités multiples prévues à la haute session mixte tuniso-camerounaise et la mission d’hommes d’affaires tunisiens au Cameroun les 23 et 24 avril 2024...

La Tunisie a fait son choix depuis des années pour multiplier les efforts logistiques et diplomatiques, en vue d’améliorer l’accès des PME tunisiennes sur le continent africain.

Schneider Electric nomme Diaretou Madina Gaye Dieng Présidente du Cluster Afrique Francophone & Îles

Schneider Electric, le leader de la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, annonce la nomination de Diaretou Madina Gaye Dieng en tant que Présidente du Cluster Afrique Francophone & Îles.

La Semaine africaine de l’énergie lance le sommet africain sur le financement de l’énergie en partenariat avec Afreximbank et S&P Global Commodity Insights

Le plus grand événement énergétique d'Afrique - la conférence African Energy Week (AEW) : Invest in African Energy conference - présentera le African Energy Finance Summit lors de l'édition de cette année au Cap.

TotalEnergies, partenaire majeur du football africain : la célébration du ballon rond, au cœur de son engagement sur le Continent

Depuis huit ans maintenant, TotalEnergies consolide son engagement en tant que partenaire majeur du football africain.

Convergence Partners réalise l’acquisition du Groupe Datacentrix

Convergence Partners a annoncé aujourd'hui que son fonds Convergence Partners Digital Infrastructure Fund (CPDIF) a conclu un accord définitif avec Alviva Holdings Limited pour acquérir la totalité du Groupe Datacentrix.

La bonne gouvernance foncière est cruciale pour la réalisation de l’accord sur la ZLECAF

Les dirigeants et experts fonciers participant à la 5éme Conférence sur la politique foncière en Afrique (CLPA) (21 au 24 novembre 2023), à Addis-Abeba en Éthiopie ont affirmé que la bonne gouvernance foncière est cruciale pour la réalisation de l'accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

OMPI : Ces pays d’Afrique ont les économies les plus innovantes

Selon le "Global Innovation Index 2023" de l'OMPI, les pays africains progressent sur le plan de l’innovation. 11 des 32 pays africains étudiés ont amélioré leur classement par rapport à l’an passé. 7 ont même dépassé les attentes par rapport à leur niveau de développement économique.