AHK : Un tiers des entreprises allemandes installées en Tunisie n’excluent pas une fermeture définitive

L’enquête de l’AHK a également révélé que 20% des entreprises sondées s’attendent à devoir annuler leurs investissements prévus, et uniquement 19% croient pouvoir les maintenir. Les autres prévoient une réduction de ces investissements.

Une enquête menée en ligne par l’AHK, au cours de la première semaine d’avril, auprès de 130 entreprises allemandes installées en Tunisie a montré qu’un tiers de ces entreprises n’excluent pas une fermeture définitive, 4/5 d’entre elles s’attendent à une réduction, voire à une annulation de leurs investissements prévus et près de 50% s’attendent à un impact fort ou très fort sur leurs finances. D’après cette enquête, l’impact sur l’emploi risque d’être conséquent. A l’heure actuelle, 70% des entreprises craignent une réduction de leurs effectifs, parmi lesquelles 37% envisagent une réduction conséquente. Près d’une entreprise sur 3 seulement est confiante à l’heure actuelle de pouvoir maintenir ses emplois. Par ailleurs, une large majorité des entreprises s’attendent à un impact financier conséquent de cette crise. Les répercussions financières sont même anticipées comme très fortes par 36% des sociétés.

L’enquête de l’AHK a également révélé que 20% des entreprises sondées s’attendent à devoir annuler leurs investissements prévus, et uniquement 19% croient pouvoir les maintenir. Les autres prévoient une réduction de ces investissements. Toutefois, environ deux tiers des entreprises qui ont répondu au sondage de l’AHK ne pensent pas que le maintien de leurs activités en Tunisie soit en danger, mais ce sont tout de même 36% qui n’excluent pas une fermeture définitive.

Pour la grande majorité des répondants, le site Tunisie reste attractif, bien que 24% craignent une perte d’attractivité de ce site. 10% voient, cependant, dans le contexte actuel une chance d’amélioration. L’AHK a aussi souligné, d’après son sondage, que 71% des entreprises ont effectué une demande en ligne pour le maintien de l’activité pendant le confinement sanitaire. Presque la moitié (47%) des entreprises ont eu, au moins partiellement, l’autorisation du ministère de tutelle pour poursuivre leur activité et 36% n’avaient encore pas obtenu de réponse.

Suite à l’acceptation de leur demande de maintien d’activité par le ministère, la moitié des entreprises ont également reçu l’autorisation la part du gouverneur de la région dont elles dépendent. 44% des entreprises ayant participé à l’enquête ont pu assurer une continuité partielle ou un maintien minimal de leur activité pendant le confinement, avec une mobilisation fortement réduite de leurs effectifs. Plus de la moitié des entreprises sont à l’arrêt complet. Toujours selon l’AHK, près de deux tiers des entreprises espèrent pouvoir reprendre leurs activités d’ici le début du mois de mai, tandis qu’un tiers des participants à l’enquête pensent que cela reste peu probable. Il est à noter que 260 entreprises allemandes sont implantées en Tunisie et y assurent 70 mille emplois directs. Le stock des investissements allemands est de 1,5 milliard de dinars.

Articles récents

A lire également

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici