Entreprises du Sud de l’Italie débarque en Tunisie: A la recherche d’opportunité dans le domaine du traitement des déchets et des énergies nouvelles

La durabilité des systèmes productifs, l’efficacité énergétique et la valorisation des déchets sont les secteurs-clés sur lesquels se base la recherche des solutions innovantes de la dernière décennie. Ce sont ces thèmes qui seront traités durant le Workshop “Italie-Tunisie, les avantages d’une collaboration basée sur les énergies renouvelables, sur la gestion des déchets et du plastique dans l’ère de l’économie circulaire”, qui aura lieu à Tunis le 25 mars 2019 auprès de l’hôtel Sheraton.

La manifestation qui rentre dans le cadre du programme PES 2 (Plan Export Sud), est réalisée par l’ICE de Tunis sous l’égide de l’Ambassade d’Italie, grâce aux fonds de l’Union Européenne.

L’événement est dédié exclusivement aux sociétés du Sud de l’Italie qui désirent nouer des relations de de collaboration commerciale et industrielle avec des contreparties tunisiennes des secteurs indiqués. Les entreprises italiennes qui participent au Workshop, au nombre de sept, sont intéressées à créer et développer des contacts commerciaux et/ou de partenariat en Tunisie, étant spécialisées dans le recyclage des déchets, l’efficacité énergétique, le traitement des eaux, l’énergie éolienne et la cogénération.

La séance d’ouverture de cette conférence sera inaugurée par son Excellence l’Ambassadeur d’Italie M. Lorenzo Fanara, suivie par l’intervention de la Directrice de l’ICE de Tunis, Mme Donatella Iaricci, qui présentera les opportunités du programme PES 2.

Le panel sera composé par les représentants des institutions tunisiennes spécialisées dans le secteur des énergies renouvelables et du traitement des déchets ( le Ministère de l’Industrie, l’Anged, l’ANME), par des experts italiens qui représenteront le niveau des technologies appliquées en Italie ainsi que les expériences concrètes d’entreprises capables d’utiliser des énergies alternatives ainsi que par les représentants d’organismes internationaux comme la BERD pour la présentation des formes de financements disponibles.
L’Italie et la Tunisie sont capables de mettre en place des collaborations conjointes, surtout au niveau des entreprises qui désirent travailler pour un système productif circulaire et efficace. “Les 7 PME italiennes qu’on a sélectionnées” révèle la directrice ICE “peuvent être cet exemple de collaboration, s’ils parviennent à trouver les partenaires tunisiens. On compte beaucoup sur la réussite de cette manifestation à travers les rencontres B2B qui auront lieu après la conférence”.

Les facteurs favorables au développement des énergies renouvelables en Tunisie sont liés, d’une part, à la stratégie nationale d’économie d’énergie et de substitution des énergies alternatives au pétrole et d’autre part, aux opportunités qui se présentent pour un pays, lequel par sa position stratégique, peut agir comme une plateforme centrale de la Méditerranée, point crucial de passage des interconnexions énergétiques entre l’Europe et l’Afrique.

D’autre part, l’Italie a augmenté en 2018 sa production d’énergie électrique qui provient à raison de 50% des énergies renouvelables, mais aussi du recyclage des déchets, sur la base des données Eurostat, environ 1/5 des matériaux utilisés dans le circuit de production italien est considéré MPS « matière première secondaire », ce qui la place en tête des grands pays de l’UE.

Le déficit énergétique de la Tunisie est élevé et l’approvisionnement dépend de l’énergie développée à partir des hydrocarbures et leurs dérivés (l’Italie est en tête comme pays fournisseur) et du gaz naturel importé d’autres pays pour développer l’énergie électrique. Il est donc primordial et stratégique pour la Tunisie de développer un plan d’autonomie énergétique à travers d’autres sources de substitution et des collaborations internationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici