samedi, septembre 19, 2020

FACE Tunisie : Projet “RAS MELEK FI DAREK” : Du matériel de production pour une trentaine d’artisanes et d’agricultrices de Joumine

Dans la même catégorie

OCDE: Le PIB mondial devrait diminuer de 4,5% en 2020, avant de se redresser pour augmenter de 5 % en 2021

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier son rapport portant sur « les perspectives économique...

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74...

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l’OMC

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain...

Pays producteur de phosphate, la Tunisie vers l’importation du phosphate

Pays producteur de phosphate, la Tunisie importera pour la première fois des quantités de cette matière. Le Groupe chimique tunisien...

Une année après la mise en œuvre du projet « Pour une meilleure autonomisation économique des femmes de Joumine » qui a fait bénéficier plus de 50 femmes du milieu rural d’activités diverses de formation, d’encadrement et d’accompagnement, une cérémonie de clôture de la 1ère phase dudit projet vient d’avoir lieu, le 11 juin 2020 à la maison de culture Hassiba Rochdi à Bazina, Joumine (gouvernorat de Bizerte).

Le projet qui a été lancé, sous le slogan « RAS MELEK FI DAREK » par l’association FACE Tunisie (Agir Contre l’Exclusion) avec le soutien de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté, les autorités locales et ABC BANK, a été couronné par la distribution de matériel de production au profit des bénéficiaires, jeunes et adultes, les plus impliquées et motivées. 15 femmes du milieu rural ont ainsi reçu des équipements de distillation des plantes aromatiques et médicinales et 12 femmes ont bénéficié de machines à coudre.

‘‘Ce projet d’appui socio-économique à la femme rurale de cette région devrait continuer’’, estiment les partenaires du projet et plusieurs intervenants à l’échelle locale. C’est ainsi qu’une convention de partenariat pour une deuxième phase de six mois a été signée, à la même occasion, par Mme Zahra Ben Nasr, présidente de l’association Face Tunisie et M. Alexander Rieper, Directeur Tunisie-Libye de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté.

Cette extension du projet permettra d’une part de soutenir près d’une trentaine de femmes dans l’activité de transformation laitière et de fromagerie et d’autre part de renforcer les capacités de toutes les bénéficiaires dans la gestion, les techniques de production, l’hygiène, le design et le packaging, les techniques de ventes et de commercialisation et dans le processus de regroupement en entités économiques ou en groupements de développement agricole (GDA).

Du côté accès au financement, qui s’avère aussi important pour ces femmes formées mais démunies de fonds propres ou de moyens, un appui particulier sera apporté à travers la mise en relation des entrepreneuses avec les organismes de micro-crédit de la région, tels que ENDA inter-arabe ou ENDA Tamweel ou autres. Des conventions de coopération sont déjà en vue.

D’après Mme Zahra Ben Nasr, présidente de FACE Tunisie « Notre intervention au profit de la femme du milieu rural à Joumine est une continuité de celle déjà réalisée depuis 2016 à Takelsa, Oued El Abid et Nachaa du Cap Bon, puis à Sejnane, ces dernières années. Les résultats sont là. Les femmes de Joumine sont très satisfaites aujourd’hui, motivées et ont la capacité d’évoluer dans des micro-projets, grâce au matériel de production offert ». Elle a ajoutée « Notre rôle pour la prochaine phase est de les soutenir à mieux produire, à commercialiser leurs produits et à accéder à des financements. Nous félicitons nos partenaires locaux et nos bailleurs de fonds pour la confiance mutuelle et pour toutes les opportunités offertes dans le cadre de ce projet de développement local ».

Il est à rappeler que le projet « RAS MELEK FI DAREK » vise essentiellement à créer un réseau de micro-entreprises féminines et à renforcer les chaînes de valeur locales dans des filières équitables impliquant une centaine de femmes pouvant travailler à domicile.

L’encadrement professionnel et technique et les sessions de formation tout au long d’une année ont été succédés par des approches innovantes de marketing, de valorisation des produits de terroir et d’accès aux marchés, à travers les plateformes de mise en relation de l’association FACE Tunisie outre la participation à des foires régionales et nationales et à la caravane de fin d’année des produits de terroir de la femme du milieu rural ».

Articles récents

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et le secteur des transports et...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74 points, Le volume drainé courant...

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York a fini dans le rouge...

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Caixabank a annoncé vendredi l’acquisition de Bankia, contrôlée par l’Etat espagnol depuis son sauvetage en 2012, pour 4,3 milliards d’euros dans le cadre d’une...

Dans la même catégorie