INS : Une légère régression du taux d’inflation pour s’établir à 5,7% en juillet 2020

Le pouvoir d’achat des Tunisiens plie sous le joug de l’inflation. Cela rend inefficaces et insignifiantes les mesures sociales arrêtées dernièrement par le gouvernement. Leurs effets vont être broyés par le rouleau compresseur de l’augmentation frénétique des prix qui sera plus forte que les salaires. La Banque Centrale de Tunisie (BCT) persiste toujours dans son effort à juguler l’inflation mais serait-t-elle en mesure de réussir à relever ce défi attisé par une conjoncture économique en berne ?

Dans ce contexte, l’Institut national de la Statistique (INS) vient de publier l’évolution mensuelle de l’indice des prix à la consommation familiale pour le mois de juillet 2020. L’inflation se replie légèrement à 5,7%, en juillet 2020 après 5,8% le mois de juin et 6,3% le mois d’avant. Cette légère baisse, explique l’institut, résulte d’un ralentissement du rythme d’augmentation des prix de l’alimentation (4,0% contre 4,3% en juin) ainsi que pour les produits et services de transport (1,4% contre 1,6%).

Les prix de l’huile d’olive en baisse de 13,6%

En juillet 2020, les prix de l’alimentation augmentent de 4,0% sur un an contre 4,3% en juin 2020. L’INS précise que cette augmentation est expliquée par la hausse des prix des fruits de 10,0%, des confitures, miel, chocolat et confiserie de 6,7%, des poissons de 5,8% et des légumes de 5,4%. Par ailleurs, selon le même document, les prix de l’huile d’olive sont en baisse de 13,6% sur un an.

Les produits d’hygiène et de soins personnels en hausse de 8,8%

Toujours selon l’INS, les prix des produits manufacturés augmentent de 6,6% sur un an en raison de la hausse des prix des produits d’habillement de 7,3% et des produits d’hygiène et de soins personnels de 8,8%.

Concernant l’inflation sous-jacente (hors produits alimentaires et énergie), elle s’est stabilisée à 7,2%. Les prix des produits libres (non administrés) augmentent de 5,5% contre 6,4% pour les prix encadrés. « Les produits alimentaires libres ont connu une augmentation de 4,5% contre 1,7% pour les produits alimentaires encadrés », révèle le document.

Pour rappel, l’indice des prix à la consommation familiale en Tunisie s’est élevé à 6,5% et le taux d’inflation sous-jacente s’est établi à 6,5% au mois de juillet 2019. A ce titre, l’institut d’émission devrait rester aux aguets et veiller constamment à l’évolution future de l’inflation et ne point hésiter à resserrer sa politique monétaire afin de ramener le taux d’inflation vers son niveau escompté, agissant ainsi sur les anticipations inflationnistes. Alors que la pandémie récalcitrante vient de jeter de l’huile sur le feu. La BCT devrait prendre des décisions audacieuses au moment opportun et préserver le pouvoir d’achat du citoyen tout en maîtrisant l’inflation.

Articles récents

A lire également