Le FMI relève sa prévision de croissance mondiale grâce à la solidité de l’économie américaine

Date:

L’économie mondiale devrait connaître une nouvelle année de croissance modérée, soutenue par l’activité américaine alors que les impacts d’une période d’inflation élevée, d’une demande faible en Chine et en Europe et de deux guerres continuent de faire pression sur l’activité, a déclaré mardi le Fonds monétaire international (FMI).

Dans son rapport trimestriel sur les perspectives économiques mondiales, le FMI prévoit une croissance réelle du PIB mondial de 3,2% en 2024 et en 2025, un taux identique à celui de 2023. La prévision pour 2024 a été révisée en hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à la prévision de janvier, en grande partie à cause de l’amélioration importante des perspectives économiques américaines.

« L’économie mondiale nous semble assez résistante », a expliqué aux journalistes l’économiste en chef du FMI, Pierre-Olivier Gourinchas, soulignant par ailleurs que plusieurs pays avaient échappé à la récession malgré les hausses de taux d’intérêts.

L’inflation poursuit sa décrue, dont le rythme a ralenti ces derniers mois, en particulier aux Etats-Unis où les dernières données montrent que la demande est robuste, a poursuivi le chef économiste.

« Nous nous attendons toujours à voir l’inflation continuer de diminuer cette année, ce qui permettrait à la Réserve fédérale de pouvoir commencer à baisser ses taux, peut être pas aussi rapidement que ce que les marchés attendaient », a précisé à Reuters Pierre-Olivier Gourinchas.

Le FMI relève par ailleurs que les impacts de la pandémie de COVID-19 et de la crise du coût de la vie ont été moins persistants qu’attendu dans de nombreux pays, qui ont vu l’activité retrouver son niveau d’avant la pandémie plus vite que prévu.

Le FMI prévoit une croissance de l’économie américaine de 2,7% en 2024, contre 2,1% prévus dans ses projections de janvier, les dépenses de consommation et le marché de l’emploi s’étant mieux comportés qu’attendu. Les effets du resserrement monétaire commenceraient à se faire sentir avec retard en 2025, la croissance devant reculer à 1,9%, contre 1,7% estimés en janvier.

L’économie américaine fait figure d’exception: la prévision de croissance pour la zone euro a été abaissée de 0,9% à 0,8% pour 2024, le moral des consommateurs demeurant faible en Allemagne et en France.

Le FMI prévoit une croissance de 0,7% en France cette année, contre 1,0% précédemment et un objectif de 1% fixé par le gouvernement. Pour 2025, la prévision de croissance ressort à 1,4%.

En Allemagne, le FMI table sur une croissance de 0,2% en 2024, contre 0,5% précédemment, et de 1,3% l’an prochain.

Le Royaume-Uni a vu sa prévision de croissance pour cette année abaissée de 0,1 point à 0,5%, l’inflation et les taux élevés étouffant l’activité.

IMMOBILIER CHINOIS
Le FMI a maintenu inchangée sa prévision de croissance pour la Chine en 2024 à 4,6%, un taux qui devrait baisser à 4,1% en 2025. Sans plan de restructuration du secteur immobilier domestique, la Chine s’expose à un ralentissement encore plus marqué de sa demande et de son économie, a prévenu le FMI.

Une telle situation rajouterait aux pressions déflationnistes que connaît la Chine, et qui a mené à une hausse des exportations de biens manufacturés bon marchés qui fait craindre une riposte des partenaires commerciaux – la secrétaire au Trésor américain, Janet Yellen, ayant notamment évoqué la mise en place de barrières commerciales pour certains biens ce mois-ci.

Les promoteurs non viables doivent sortir du marché, les projets immobiliers incomplets doivent être terminés, et la demande des ménages vulnérables soutenue pour restaurer la consommation chinoise, préconise le FMI.

Le Fonds souligne néanmoins que quelques économies émergentes devraient bien se comporter. La croissance du Brésil a été révisée en hausse de 0,5 point à 2,2% en 2024, tandis que celle de l’Inde a été revue en hausse de 0,3 point à 6,8%.

Les économies émergentes du G20 prennent une part plus importante des échanges mondiaux, une part vouée à progresser, selon le FMI.

Les pays en développement continuent d’absorber les retombées de la pandémie, plus persistantes dans ces petites économies. L’activité économique des pays en développement devrait croître de 4,7% en 2024, contre une croissance de 4,9% prévue en janvier.

RÉSISTANCE RUSSE
L’une des principales surprises du rapport tient dans la révision de la perspective de croissance de la Russie pour 2024, relevée à 3,2% contre 2,6% attendus en janvier.

Les revenus des exportations de pétrole, les dépenses publiques importantes et l’investissement lié à la guerre ainsi que des dépenses de consommation plus importantes dans un contexte de tensions sur le marché du travail expliquent cette amélioration des perspectives. En 2025, l’économie russe devrait croître de 1,8%, contre 1,1% attendus en janvier.

La croissance de l’Ukraine, très dépendante de l’aide occidentale, devrait ralentir à 3,2% en 2024 avant de rebondir à 6,5% en 2025.

Au Moyen-Orient, les coûts liés aux tensions sur les chaînes d’approvisionnement ont été « modérés », a relevé Pierre-Olivier Gourinchas, ajoutant que le FMI était « inquiet d’une potentielle escalade ».

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Bourse de Tunis : Une semaine haussière marquée par l’optimisme des investisseurs

Le marché boursier tunisien a connu une semaine positive, avec une tendance résolument haussière pour l'indice TUNINDEX.

Carrefour Tunisie : Adieu les catalogues papier, bonjour les promos sur WhatsApp !

Carrefour Tunisie bouscule ses habitudes et innove une fois de plus en proposant ses catalogues promotionnels sur WhatsApp. Fini les prospectus dans les boîtes aux lettres, désormais les clients reçoivent directement les offres sur leur smartphone !

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie aux Assemblées Annuelles du FMA et du Conseil des Gouverneurs

M. Fethi Zouhir Nouri, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a participé à la 47ème réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs du Fonds Monétaire Arabe (FMA) qui s'est tenue au Caire les 22 et 23 mai 2024.

L’économie tunisienne peine à décoller : l’IACE appelle à une action urgente pour relancer la croissance

D'après une analyse récente de l'IACE, le PIB trimestriel a enregistré une croissance anémique de 0,2% au premier trimestre 2024, confirmant ainsi la morosité de l'activité économique.

Bourse de Tunis : légère hausse hebdomadaire pour le Tunindex, Carthage Cement et SIPHAT en tête des hausses

La Bourse de Tunis a clôturé la semaine sur une note positive, avec le Tunindex gagnant 0,23% pour atteindre 9373,29 points. Les échanges ont été assez dynamiques, s'élevant à 6 millions de dinars tunisiens (MDT).

La Bourse de Tunis termine dans le vert timidement

Le marché boursier tunisien a connu une journée de cotation morose ce jeudi, clôturant sur une légère hausse de 0,14%. L'indice Tunindex a progressé de 13,51 points pour atteindre 9 352,03 points, avec un volume d'échanges modeste de 2,6 MDT.

Bourse de Tunis: Performance des Sociétés Cotées au 1er Trimestre 2024

Ce nombre est ensuite passé à 71, soit 92% de la cote. Les sociétés qui n'ont pas encore publié leurs indicateurs sont : AETECH, ALKIMIA, ELECTROSTAR, GIF FILTER, MIP, et UADH.

Bayadha : L’eau potable coule enfin grâce à l’association « Un Enfant, des Sourires » et la Fondation Orange Tunisie

Un rêve devenu réalité pour les enfants de Bayadha, village situé à proximité de la frontière algérienne.