dimanche, novembre 29, 2020

pétrole : un marché attentiste, la coopération entre producteurs pour faire remonter les cours peine à se concrétiser

Dans la même catégorie

TUNISAIR : Le chiffre d’affaire de la compagnie recule de 67,3 à fin septembre 2020

Les indicateurs d'activité trimestriels de la compagnie aérienne nationale "TUNISAIR" arrêtés au 30 Septembre 2020 font état d'une diminution...

INVESTMED : La Tunisie, l’Égypte et le Liban, grands bénéficiaires

La présidente de BUSINESSMED et vice-présidente pour l'internationalisation de la Confindustria, Mme Barbara Beltrame Giacomello, a lancé le kick-off...

PLFC 2020: Une crise financière qui requiert plus qu’un simple consensus

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a entamé, vendredi, au cours d’une plénière, l’examen du projet de Loi de...

Le professeur Mahmoud-Sami Nabi appelle à l’élargissement de la suspension du service de la dette, aux pays à revenu intermédiaire

Adhérant à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies à l’élargissement de l’initiative de suspension du service de la...

La société « AMS » contredit les informations sur une transaction financière sur son capital

La société « AMS » porte à la connaissance de ses actionnaires, son personnel et le grand public que...

Pétrole : un marché attentiste, la coopération entre producteurs pour faire remonter les cours peine à se concrétiser

Les cours du brut ont évolué de façon mitigée cette nuit dans les échanges asiatiques, reflètant un marché attentiste après la réunion entre Ali al-Naimi , ministre saoudien du pétrole et son homologue vénézuélien Eulogio Del Pino, dimanche à Ryadh, pour examiner une éventuelle coopération entre les membres de l’OPEP pour stabiliser le marché, selon l’agence de presse saoudienne SPA, toutefois aucun pas concret n’a été pris en cette direction au terme de la rencontre.

Le ministre vénézuélien avait déjà visité la Russie, l’Iran, le Qatar et Oman, dans le cadre d’une tournée auprès des pays producteurs pour promouvoir le principe d’une action concertée face à la dégringolade des cours, déjà six pays membres de L’OPEP et deux autres non membres du cartel se sont dits favorables à la tenue d’un sommet extraordinaire à cet effet.

Peu d’analystes s’attendent à une réduction au niveau de l’offre, comme Michael McCarthy, stratégistes chez CMC Markets cité par Bloomberg Business, qui s’attend à ce que les cours du West Texas se maintiennent entre 30 et 34$. Interrogé à son tour, le directeur général de Vitol Group BV, plus grande société indépendante de trading pétrolier au monde, s’attend à ce que les prix du pétrole restent bas (entre 40 et 60$) pour au moins 10 ans, avec le retour du pétrole iranien et les stocks américains proches de leurs plus haut niveau depuis 1930, ainsi que le ralentissement de la croissance chinoise.

Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars gagnait quatre cents à 30,85$, vers 03H00 GMT. Le baril de Brent de la mer du Nord, la référence européenne du brut, pour livraison en avril, perdait quant à lui sept cents, à 33,99$.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

TUNISAIR : Le chiffre d’affaire de la compagnie recule de 67,3 à fin septembre 2020

Les indicateurs d'activité trimestriels de la compagnie aérienne nationale "TUNISAIR" arrêtés au 30 Septembre 2020 font état d'une diminution...

La France met en œuvre sa taxe sur les géants du numérique

Le ministère français des Finances a annoncé mercredi avoir adressé, comme prévu, un avis d’imposition aux grandes entreprises technologiques assujetties à la taxe sur...

INVESTMED : La Tunisie, l’Égypte et le Liban, grands bénéficiaires

La présidente de BUSINESSMED et vice-présidente pour l'internationalisation de la Confindustria, Mme Barbara Beltrame Giacomello, a lancé le kick-off officiel du projet INVESTMED le...

PLFC 2020: Une crise financière qui requiert plus qu’un simple consensus

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a entamé, vendredi, au cours d’une plénière, l’examen du projet de Loi de Finances Complémentaire (LFC) pour l’exercice...

Le professeur Mahmoud-Sami Nabi appelle à l’élargissement de la suspension du service de la dette, aux pays à revenu intermédiaire

Adhérant à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies à l’élargissement de l’initiative de suspension du service de la dette (ISSD), aux pays à...

Dans la même catégorie