Tunisian Invest Authority: La baisse du nombre de projets donne le tournis

Le nombre de projets créés au cours du mois d’avril 2021 a connu une baisse de 64% par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données du Tunisian Invest Authority, qui œuvre à faciliter la tâche aux promoteurs potentiels intéressés par la création de projets.

Selon les derniers chiffres publiés par le Tunisian Invest Authority (TIA), le nombre de projets a connu une baisse de 64% au cours du mois d’avril de cette année par rapport au même mois de l’année précédente, soit 8 projets contre 22 précédemment.

Quant à la valeur des investissements, la baisse est de 63%, soit 340 MD, alors qu’elle a été de 932 MD au cours du mois d’avril de l’année dernière. Par rapport à 2019, le nombre des projets a régressé de 20%, soit 8 projets en avril de cette année contre 10 en avril 2019 alors que la valeur des investissements a baissé de 8% pour être portée de 370 MDT à 370 MDT. S’agissant des emplois créés par les projets, ils ont baissé de 34% pour être portés de 3.772 en avril 2020 à 2480 en avril 2021.

Les projets d’intérêt national ont chuté de 50% passant de 8 à seulement 4. A noter que 57% des projets d’extension et 43% sont de nouvelles créations. Ainsi, 64% des projets sont totalement exportateurs et 36% concernent d’autres régimes. Par ailleurs, 78% des projets concernent le secteur industriel, 15% le secteur des services, 7% les énergies renouvelables.

Les montants investis sont de 94 MDT dans le gouvernorat de Gabès, 85 MDT à Zaghouan, 52 MDT à Sousse, 47 MDT à Jendouba, 17 MDT à Siliana et 16 MDT à Béja. Ces projets vont générer des emplois, soit 192 à Béja, 129 à Zaghouan, 81 à Gabès, 46 à Kairouan et 18 Sidi Bouzid. Quant aux projets ils sont répartis entre Gabès (2), Jendouba (1), Béja (1), Zaghouan (1), Siliana (1), Sousse (1) et Sidi Bouzid (1). Ainsi, malgré la baisse du nombre des projets et des investissements, certains promoteurs sont encore intéressés par la création de projets dans les régions intérieures du pays. Cette baisse est due certainement à la propagation du coronavirus qui n’a pas encouragé les investisseurs à lancer leurs projets vu le confinement total décrété. La TIA œuvre, en tout cas, pour faciliter la tâche au investisseurs potentiels pour les aider à concrétiser leur projet dans l’une des régions du pays en faisant travailler une main-d’œuvre qualifiée et capable d’apporter le plus à l’entreprise.

SourceC.G

Articles récents

A lire également