Tunisie : 85% des entreprises confirment que la crise liée à la COVID-19 a eu un impact négatif sur leurs activités

En Tunisie, 85% des entreprises confirment que la crise liée à la COVID-19 a eu un impact négatif sur leurs activités, a-t-on appris jeudi des résultats d’une étude de « MIQYES », un baromètre de la santé des PME tunisiennes, réalisée auprès de 527 entreprises employant 6 à 199 salariés.

En effet, 85% des entreprises tunisiennes confirment que la crise liée à la COVID-19 a eu un impact négatif sur leurs activités, alors que tout au long de l’année écoulée, 12,9% des dirigeants ont dû déclaré la fermeture prolongée ou définitive de leurs entreprises, selon les résultats de cette étude.

Par ailleurs, le baromètre « MIQYES » montre que 49,6% des PME ont perdu un client important en 2020, à cause de la pandémie de COVID-19 et des difficultés financières de leurs clients.

D’un autre côté, la création d’emplois a été gravement affectée par cette crise sanitaire : les PME ont perdu en moyenne 0,7 emploi net en 2020, ce qui, explique l’étude, a fortement touché le secteur du commerce et, à un degré moindre, celui des services et très peu le secteur de l’industrie.

Dans le même temps, les investissements ont été sensiblement réduits : seuls 15,5% des chefs d’entreprises sondés affirment avoir fait des investissements en 2020 contre 36,2% en 2019.

Les résultats de cette étude font état d’un environnement d’affaires clairement décourageant, puisque seulement 8,4% des dirigeants des PME estiment que le cadre fiscal actuel est encourageant contre 49,4% qui pensent le contraire.

L’étude confirme également que 69,7% des entreprises ont enregistré un repli de leur chiffre d’affaires en 2020 contre 32,4% en 2019.

Toutefois, malgré le marasme économique, plus de 50% des PME comptent investir en 2022, principalement pour une extension de leur activité en Tunisie.

Articles récents

A lire également