Tunisie: Le budget 2019 en hausse de 8%,  le gouvernement envisage de réduire la charge fiscale

Le gouvernement tunisien envisage l’adoption d’un budget en hausse de 8% pour l’année 2019. Le nouveau budget de près de 40,6 milliards de dinars (contre 37,6 milliards en 2018) ne devrait cependant pas être accompagné de nouvelles taxes. Au contraire, le gouvernement envisage de réduire la charge fiscale de certains secteurs après plusieurs années de hausses d’impôts ayant soulevé des contestations.

Ainsi, le nouveau projet envisage la réduction de moitié des taxes visant les entreprises opérant la technologie, le textile, l’ingénierie et les produits pharmaceutiques, les faisant passer de 25% à 13,5%. Grâce à ces mesures, les autorités tunisiennes envisagent atteindre une croissance de 3,1%.

Alors que le pays fait face à un besoin de financement de 4,5 milliards $ l’année prochaine, dont 2,4 en emprunt extérieur, l’année 2018 a enregistré un accroissement du déficit de la balance commerciale sur les huit premiers mois de 2018, par rapport à la même période en 2017.

Pour l’instant aucune information n’a encore été révélée sur le plan de financement de cette nouvelle hausse budgétaire.

Alors que le FMI a enjoint les autorités à adopter des réformes visant à réduire les subventions et réformer le secteur public afin de réduire le déficit budgétaire, le nouveau projet de loi de finances, indique que le gouvernement espère réduire ce déficit à 3,9% du PIB en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici