UNIMED : Développement de l’export et partenariats en Afrique

La société UNIMED a tenu le 22 mai 2017, une communication financière durant laquelle M. Ridha Charfeddine, PDG de la société, est revenu sur les réalisations et l’actualité de la société en 2016, et a présenté l’état d’avancement des projets de développement ainsi que des discussions de partenariats.

Pour rappel, la société a publié un résultat net en recul de 9% à 11MDT au titre de l’exercice 2016, contre 13MDT une année auparavant. Le chiffre d’affaire s’est cependant inscrit en hausse de 5MDT sur l’année, pour s’établir à 64,8MDT, dont 37% réalisé à l’export. Le PDG de la société a attribué cette baisse du bénéfice net à i/ la dépréciation du Dinar Tunisien face au Dollar et à l’Euro, ii/ l’arrêt de la production pendant trois mois en raison des travaux de rénovation engagés au cours de l’été 2016 dans certaines unités de production et iii/ la contribution conjoncturelle exceptionnelle de 7,5% au budget de l’état, qui a représenté une charge extraordinaire de 848KDT.

Par ailleurs, UNIMED a déposé en 2016, son 5ème plan de mise à niveau auprès du ministère de l’industrie et du commerce pour une enveloppe totale des investissements s’élevant à 73MDT répartie entre plusieurs nouvelles unités de production et s’étalant sur 4 à 5 années. UNIMED a reçu en janvier 2017, la décision d’octroi d’une prime concordante de 8,5MDT. A noter que depuis la révolution, la société a procédé à l’ouverture de trois usines et que la quatrième est en cours.

Les perspectives de développement
Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2017 a connu une hausse de près de 11% par rapport à celui du premier trimestre 2016, permettant à la société d’être dans ses objectifs comme l’a indiqué son PDG.

A noter également que l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé Française) a renouvelé en 2017 le certificat de bonnes pratiques de fabrication européen pour deux blocs de production et a accordé un nouveau certificat pour un troisième bloc. Ceci renforcera la présence d’UNIMED sur le marché européen et contribuera à consolider ses ventes à l’export, d’après la société. Par ailleurs, M. Charfeddine a insisté sur certains axes de développement tels que i/ le développement des biotechnologies, vecteur d’avenir du secteur pharmaceutique, qui fait déjà l’objet d’un développement avancé au sein d’UNIMED, ainsi que ii/ le développement de l’export propre notamment à travers la création d’une structure indépendante.

M. Charfeddine a également détaillé les différents axes de prospection et de développement de partenariats vers l’Afrique et certains pays arabes:

  • En Algérie, la société serait en discussion concernant deux partenariats. Le premier porterait sur l’export de produits semi-finis qui feraient l’objet de conditionnement secondaire en Algérie. Ce potential contrat pourrait représenter un CA additionnel à l’export d’ici le mois de Septembre. Le second concernerait un partenariat industriel avec un acteur pharmaceutique algérien.
  • La société UNIMED avait annoncé en janvier par voie de communiqué, qu’un projet d’acquisition d’une participation majoritaire dans un groupe pharmaceutique, couvrant l’Afrique de l’Est (5 pays) était en cours d’avancement. Le PDG a précisé que fin 2016, UNIMED avait visité la plateforme de distribution basée en Ouganda et desservant 5 pays d’Afrique de l’est. La prise de participation porterait sur 60% du capital de ce groupe estimé à 80 millions de Dollars. Les travaux de due diligence menés par UNIMED ont été concluants et ont révélé des potentiels de synergies importants, selon les déclarations. M. Charfeddine a ajouté que UNIMED était en discussion avec un fond d’investissement pour le financement de cette acquisition et qu’une banque avait donné son accord.
  • Des possibilités d’export sont également envisageables vers le Soudan, l’Irak et la Jordanie dont les autorités ont visité et approuvé les laboratoires d’UNIMED. A noter que la Jordanie est un pays fortement exportateur de produits pharmaceutiques mais ne produit pas de médicaments stériles et injectables, niche sur laquelle UNIMED est specialisée. Il s’agit du seul laboratoire tunisien a fabriquer ces produits.

Présentant une structure financière peu endettée avec un endettement net négatif de l’ordre de -8,7MDT en 2017 et une trésorerie nette positive, UNIMED bénéficie d’une situation financière saine. M. Charfeddine a annoncé un CA prévisionnel de 70MDT en 2017 et un taux de croissance du résultat net de l’ordre de 13%. La société devrait bientôt communiquer concernant l’avancement de ses projets en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici