L’Afrique au centre des convoitises

Date:

Par - Afrikidea

L’Afrique a été ces dernières années le théâtre d’une course à l’investissement sans précédent. À coups de milliards de dollars, les contrats avec les pays africains se démultiplient à une vitesse impressionnante et les enveloppes d’investissement ne cessent de grossir. Le potentiel de l’Afrique n’est donc plus à prouver et attise toutes les convoitises.

Dans ce contexte de concurrence ardue, la France, pourtant partenaire historique de l’Afrique, ne figure même plus dans les cinq premiers investisseurs sur le continent africain.

La première place du podium est occupée par la Chine qui a investi 38,4 milliards de dollars durant la période 2015-2016. La deuxième place revient aux Emirates Arabes Unis avec un investissement cumulé sur la période de 15,5 milliards de dollars. L’Italie quant à elle et contre toute attente occupe la troisième position avec des investissements publics et privés de l’ordre de 11,6 milliards de dollars. Enfin, les quatrième et cinquième positions sont respectivement occupées par les États-Unis et le Maroc avec des investissements respectifs de 10,1 et 8,4 milliards de dollars.

Cependant, ces 12 derniers mois ont été marqués par un regain d’intérêt de la France pour l’Afrique notamment avec la nouvelle politique du président Emmanuel Macron qui a soufflé un vent de renouveau sur ses relations avec le continent. Ainsi, quelques mois à peine après son installation à l’Elysée, il organise une tournée initiatique en Afrique durant laquelle il annonce un milliard d’euros d’investissement dans les PME africaines.

Cet investissement sera réparti comme suit :

750 millions d’euros pour Proparco, filiale de l’AFD chargée du secteur privé, qui seront utilisés pour investir en capital dans des PME africaines sur la période 2018-2022. 120 millions d’euros injectés dans un deuxième fonds FISEA (Fonds d’investissement et de soutien aux entreprises en Afrique). FISEA est un fonds détenu par l’AFD et conseillé par PROPARCO qui a pour vocation de prendre des participations relativement risquées dans les pays instables et les secteurs traditionnellement délaissés par les investisseurs.

Une quatrième mouture d’Averroès Finance IV, abondée de 60 millions d’euros par l’AFD et BPIfrance. Averroès Finance IV est un fonds de fonds avec une taille visée de 150 millions d’euros. L’objectif d’Averroès Finance IV est d’investir dans des fonds performants qui opèrent dans des pays distincts de manière à couvrir l’intégralité du continent africain.
33 millions d’euros pour le fonds franco-africain alimenté par l’AFD et BPIfrance et géré par AfricInvest..

La grande nouveauté de ce projet d’investissement est la création d’une facilité de financement dotée de 15 millions d’euros à investir exclusivement dans le domaine de l’économie numérique.

Par le biais de ces investissements importants, la France affirme sa confiance dans le potentiel du continent africain et espère contribuer à son développement tout en dégageant une plus-value avec un effet multiplicateur de 1 à 10 pour ce milliard d’investissement , comme en témoigne le discours d’Emmanuel Macron à Ouagadougou.

Si ce milliard d’euros est une excellente nouvelle pour les entreprises africaines, il reste majoritairement réservé à une catégorie d’entreprises plutôt proches des ETI[2] que des PME. À l’exception de la facilité de financement de 15 millions € à destination des startups du numérique, ces véhicules d’investissement ciblent très peu le segment des PME dont les besoins en financement sont en général inférieurs à 2 millions d’euros. En effet, leurs coûts opérationnels et de gestion (sélection, due-diligence, suivi, reporting, etc.) ne leur permettent pas de multiplier les investissements de petites tailles.

Afin de pallier ce problème, ces véhicules d’investissement pourraient investir dans des fonds de petites tailles ou dans des fonds de co-investissement avec les plateformes d’Equity crowdfunding. Cela leur permettrait d’accéder à un portefeuille diversifié de PME tout en mutualisant les coûts de « Sourcing » et de gestion. De plus, et dans le cas d’un fonds de co-investissement avec des plateformes d’Equity Crowdfunding, cela offre l’avantage de créer un effet de levier en mixant fonds publics et fonds privés.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Hausse du prix de l’or suite à la demande des banques centrales

L'or touche un record mardi, le métal précieux étant soutenu par les banques centrales, les investisseurs particuliers et la perspective d'une baisse des taux en 2024, malgré une politique monétaire restrictive.

L’Opep+ devrait maintenir inchangée sa politique de production

Le comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) de l'Opep et de ses alliés ne devrait pas recommander de changement à la politique de production du groupe à l'issue de sa réunion de mercredi.

Avec le lancement de son véhicule électrique, Xiaomi est en tête de la bourse de Chine avant GM et Ford

Xiaomi a fortement progressé mardi en Bourse après le lancement la semaine dernière par le fabricant chinois de smartphones d'un véhicule électrique sportif qui a suscité un vif intérêt.

GE Vernova clôture sa scission et entre à la bourse de New York

GE Vernova annonce ce jour l’aboutissement de sa scission de GE et son introduction en tant que société indépendante à la bourse de New York (NYSE) sous le symbole « GEV », avec effet à l’ouverture des marchés ce jour.

Chine : L’activité manufacturière a accéléré à un pic de 13 mois

L'activité manufacturière en Chine a progressé en mars à son rythme le plus rapide en treize mois, montre une enquête privée publiée lundi,

Chine: L’activité manufacturière progresse en mars

L'activité manufacturière en Chine a progressé en mars pour la première fois en six mois, montre une enquête officielle publiée dimanche.

Etats-Unis: L’inflation PCE poursuit sa décrue en février

Les prix ont augmenté en ligne avec les attentes en février aux Etats-Unis, une donnée encourageante pour la Réserve fédérale, désormais plus attentive à l'évolution de l'économie dans son ensemble.

La croissance économique américaine a fini 2023 en beauté

L'économie américaine a progressé plus que prévu au quatrième trimestre, selon les données définitives du produit intérieur brut (PIB) publiées jeudi par le département du Commerce.