La Chine annonce la plus forte réduction des réserves bancaires depuis 2021

Date:

La banque centrale chinoise va réduire le montant des réserves bancaires obligatoires à partir du 5 février, la première décision de ce type en 2024, alors que les responsables politiques poursuivent leurs efforts pour soutenir l’économie.

Le gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), Pan Gongsheng, a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse à Pékin que la banque réduirait de 50 points de base le ratio des réserves obligatoires (RRR) pour toutes les banques, ajoutant que cette mesure libérerait 1.000 milliards de yuans (128,42 milliards d’euros).

Cette baisse du RRR, la plus importante depuis décembre 2021, dépasse les attentes de la plupart des analystes, alors que deux baisses de 25 pb avaient été décidées en mars et septembre 2023.

« La réduction du RRR est le signe que la BPC demeurera accommodante tout au long de cette année, ce alors qu’elle n’a pas baissé le taux de la facilité de prêt à moyen terme (MLF) plus tôt, comme les marchés s’y attendaient », estime Xu Tianchen, économiste à l’Economist Intelligence Unit.

« Les responsables politiques veulent aussi s’assurer que l’économie parte sur de bonnes bases en concentrant le soutien politique en début de période, ce qui sera nécessaire pour atteindre les ambitieux objectifs de croissance » du gouvernement.

La conférence de presse de la BPC était inhabituelle, la banque centrale ayant tendance à annoncer de telles décisions par la publication de communiqués sur son site web, en dehors des heures d’ouverture des marchés.

« Les défis sont toujours là et le système bancaire est toujours en difficulté », a déclaré Tim Graf, responsable de la stratégie macroéconomique pour la région EMEA chez State Street.

« Ce n’est pas totalement inattendu et cela ne changera pas tellement la donne. Des mesures de relance plus ciblées constitueraient un levier plus puissant à actionner, mais les autorités semblent réticentes à le faire ».

La BPC réduira également les taux d’intérêt des nouveaux prêt et de réescompte de 25 points de base pour le secteur rural et les petites entreprises à partir du 25 janvier, a déclaré Pan Gongsheng.

DAVANTAGE DE MESURES SONT NÉCESSAIRES

Les analystes estiment que davantage de mesures de relance sont nécessaires cette année pour stimuler la croissance, lutter contre les risques de déflation et contenir le chômage.

« La pression sur l’emploi ne diminuera pas en 2024, et des efforts supplémentaires sont nécessaires pour stabiliser le marché du travail en Chine », a déclaré Yun Donglai, directeur adjoint du département de Promotion de l’emploi au ministère des Ressources humaines, lors d’une conférence de presse mercredi.

Une plus grande importance sera accordée aux objectifs prioritaires du gouvernement, comme le renforcement de l’aide accordée aux diplômés de l’enseignement supérieur et à l’élargissement des opportunités d’emploi pour ces derniers, a déclaré Yun Donglai.

« Une politique budgétaire plus proactive axée sur la consommation est plus efficace. L’allocation des ressources budgétaires à la consommation plutôt qu’à l’investissement est essentielle, car la Chine est confrontée à une pression déflationniste », nuance Zhiwei Zhang, économiste en chef chez Pinpoint Asset Management.

« La Chine a besoin d’une demande intérieure plus forte plutôt que de davantage de capacités de production ».

Le soutien mis en place à l’économie jusqu’ici n’a eu qu’un impact modeste, ce qui a accru la pression sur les autorités pour qu’elles prennent davantage de mesures de relance.

Pour autant, la banque centrale est face à un dilemme: davantage de crédits sont alloués aux forces productives plutôt qu’à la consommation, ce qui pourrait accentuer les pressions déflationnistes et réduire l’efficacité de ses outils de politique monétaire, selon les analystes, tandis que les pressions sur le yuan ont continué à limiter la portée de l’assouplissement monétaire.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

OPPO Reno7 : L’Expert du portrait qui capture vos différentes personnalités

En tant que première série de smartphones à se spécialiser dans la photographie de portrait, la série Reno d’OPPO a ouvert la voie à une nouvelle génération de portrait intelligent à l’aide d’une technologie révolutionnaire et des algorithmes d'intelligence artificielle.

A lire également
A lire également

L’Opep+ décide de prolonger les baisses de production de pétrole

En pleine incertitude quant à la demande future et sous l’impulsion de l’Arabie saoudite et de la Russie, plusieurs pays membres de l’Opep+ ont annoncé dimanche 3 mars prolonger la réduction de leur production de pétrole jusqu'à la fin du deuxième trimestre 2024.

Le bitcoin dépasse la barre des 60.000 dollars

Le bitcoin a franchi mercredi le seuil des 60.000 dollars, une première en plus de deux ans, sur fond d'afflux de capitaux dans les nouveaux ETF adossés à la plus célèbre des cryptomonnaies.

La croissance de l’économie américaine du T4 révisée à 3,2% en rythme annualisé

La croissance de l'économie américaine au quatrième trimestre a été un peu moins forte qu'initialement prévu, montre la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) publiée mercredi par le département du Commerce.

Etats-Unis: La Fed s’inquiète de baisser les taux prématurément-« minutes »

La plupart des responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont exprimé en janvier leur préoccupation à l'égard du risque de baisser prématurément les taux d'intérêt, s'interrogeant sur la durée pendant laquelle les coûts d'emprunt devaient rester élevés, montrent les "minutes" publiées mercredi.

Banque mondiale : Les pays en développement devront croître « plus vite » pour rembourser leur dette

Les pays en développement vont devoir stimuler leur croissance plus rapidement pour faire face à la hausse des coûts d'emprunts, a mis en garde la Banque mondiale.

Nvidia devient le titre le plus négocié à Wall Street, devant Tesla

Nvidia est devenue l'action la plus échangée à la Bourse de New York, détrônant Tesla alors que les investisseurs renforcent leurs paris liés à l'intelligence artificielle (IA).

Etats-Unis: Croissance plus importante que prévu des prix à la production en janvier

La croissance des prix à la production (PPI) aux Etats-Unis a augmenté sur un an en janvier à un rythme plus important que prévu, montrent les statistiques publiées vendredi par le département du Travail.

Pétrole: L’Opep juge les perspectives à long terme solides

La décision de l'Arabie saoudite de suspendre ses projets d'expansion de ses capacités en matière de production de pétrole ne doit pas être interprétée comme les prémices d'une baisse de la demande de brut, a déclaré mardi le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).