Maroc : Partenariat stratégique dans le secteur pharmaceutique

Le Maroc développe son économie, et ses activités s’accroissent à travers le continent africain. Deux groupes étrangers viennent d’y signer un accord pour mettre à profit ces orientations favorables.

Sanofi, « acteur majeur de l’industrie pharmaceutique marocaine », et Eurapharma, filiale du groupe CFAO spécialisée dans la production et la distribution de médicaments en Afrique, ont conclu le 1er juin un accord de partenariat visant à accélérer le développement des activités de Maphar sur les marchés marocain et africain.

L’accord, qui sera opérationnel dès juin 2017, prévoit une entrée majoritaire d’Eurapharma dans le capital de Maphar à hauteur de 51%, une coopération renforcée entre Eurapharma, Sanofi Maroc et Maphar, ainsi qu’un important plan de développement sur les marchés marocain et africain.

Sanofi restera un actionnaire de référence de Maphar à hauteur de 49% et renforcera sa position de leader du marché pharmaceutique marocain au travers de sa filiale Sanofi-Aventis Maroc, qui a réalisé ces dernières années d’importants investissements industriels, logistiques et scientifiques.

« Le partenariat avec Eurapharma, leader de la distribution pharmaceutique en Afrique, répond à la stratégie et aux ambitions de Maphar de poursuivre son développement au Maroc et d’améliorer la qualité du service client aussi bien au niveau de la production que de la distribution », a déclaré Amine Benabderrazik, PDG des activités de Sanofi au Maroc.

«Grâce à ce partenariat, la présence de Sanofi au Maroc est renforcée par des expertises additionnelles ».

Jean-Marc Leccia, PDG d’Eurapharma, a pour sa part souligné : «Nous sommes heureux de conclure ce partenariat avec Sanofi autour de Maphar, lea­der majeur de la production et de la distribution pharmaceutique au Maroc ; celui-ci s’inscrit dans la droite ligne du développement stratégique d’Eurapharma en Afrique. Nous allons développer le portefeuille clients de Maphar sur le marché marocain, améliorer le service clients, mais aussi ouvrir Maphar au marché africain pour lequel il dispose déjà d’un volume important de productions pour l’export, avec notamment l’anti paludéen ASAQ de Sanofi».

Le groupe français Sanofi est présent au Maroc depuis plus de 50 ans à travers deux filiales : Sanofi-Aventis Maroc et Maphar. Le groupe s’est lancé dans la fabrication du médicament dès 1965 lorsque le Maroc a développé une activité pharmaceutique nationale.

Le chiffre d’affaires cumulé des 2 filiales dépasse les 2 milliards de dirhams (183 millions d’euros), dont 21% à l’export, et le groupe Sanofi occupe une position de leader sur le marché de l’industrie pharmaceutique au Maroc avec une part de près de 20% et une production industrielle de plus de 70 millions de boîtes, ce qui positionne le site industriel de Zenata (Casablanca) comme leader sur le marché marocain.

Sanofi-Aventis Maroc, filiale à 100% du groupe Sanofi, est leader du marché pharmaceutique marocain avec une part de 9,2%. Ses activités concernent l’enregistrement, la production, la distribution et la commercialisation de solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients dans les principaux axes thérapeutiques : diabète et cardiovasculaire, médecine générale, maladies rares, vaccins et santé grand public. Sanofi-Aventis Maroc dispose également d’une activité production et exportation vers l’Afrique subsaharienne, notamment pour l’antipaludéen ASAQ.

En 2016, Sanofi-Aventis Maroc a réalisé un chiffre d’affaires de 1,030 milliard de dirhams (environ 94 millions d’euros). La société poursuivra son développement au Maroc, renforcé par le partenariat signé entre Maphar et Eurapharma, et focalisera sur les axes thérapeutiques que sont le diabète, le cardiovasculaire, la médecine générale, les maladies rares, les vaccins et la santé grand public.

Maphar est depuis près de 65 ans un prestataire intégral dont les activités concernent l’enregistrement, la production, la distribution et la commercialisation de produits pharmaceutiques (médicaments innovants, classiques, génériques, vaccins et produits de santé grand public), parapharmaceutiques ainsi que des gammes diététiques et des dispo­sitifs médicaux, pour le compte de 25 laboratoires internationaux partenaires (Pierre Fabre, Astra Zeneca, Danone, BMS…).

En 2016, Maphar a réalisé un chiffre d’affaires de 1,292 milliard de dirhams (environ 118 millions d’euros) avec une part de marché de 9%.

Sanofi dispose au Maroc d’un site industriel, Maphar Zenata, qui a bénéficié de plus de 500 millions de dirhams d’investissements au cours de ces 5 dernières années pour la modernisation de son outil de production. Cet investissement industriel, « le plus important jamais consenti en Afrique, témoigne de la volonté du groupe Sanofi d’affirmer sa présence industrielle et de renforcer la croissance de ses activités au Maroc ».

Le site de Zenata est certifié par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour la production d’ASAQ Winthrop®, antipaludéen exporté dans plus de 30 pays d’Afrique subsaharienne. Zenata produit 80 millions de traitements par an de l’ASAQ.

Ce site industriel « constitue le bras armé de la politique d’accès aux médicaments du groupe Sanofi qui soumissionne régulièrement aux appels d’offre de l’OMS. Les gains de productivité réalisés, la qualification des ressources humaines, l’expertise industrielle ainsi que la proximité géographique du Maroc permettent à Sanofi d’être compétitif, de développer son activité à l’export et de pérenniser sa présence au Maroc. Cette activité export est valorisante pour l’industrie pharmaceutique au Maroc ».

Site industriel leader au Maroc en termes de capacité de production (15% de la production pharmaceutique totale, 25 670 m² de terrain, 12 900 m² de surface construite), et site industriel majeur de Sanofi en Afrique, Zenata produit également des médicaments (formes sèches, liquides …) de Sanofi ainsi que de laboratoires internationaux, destinés au marché marocain.

Le groupe Sanofi a par ailleurs entrepris en 2011 le déploiement « d’un important investissement visant la construction d’une plateforme logistique à la pointe de la technologie ». Cette plateforme, «le plus grand centre de distribution du groupe Sanofi en Afrique», représente un investissement de l’ordre de 20 millions d’euros, et l’ensemble des entreprises adjudicataires travaillant sur le chantier étant basées au Maroc, ont généré un volume d’activité important et la création d’emplois. Les travaux ont débuté en mai 2011 pour une exploitation opérationnelle et une inauguration officielle en avril 2013.

D’une superficie de 12 000 m² et d’une capacité de 14 500 palettes, ce nouveau centre de distribution peut traiter 1 300 références de produits générées par la filiale marocaine : exportation vers les pays d’Afrique subsaharienne, production pour le marché marocain et importation, dans le respect de l’environnement.

Eurapharma, division Healthcare du groupe CFAO forte de plus d’un demi-siècle d’expérience (ouverture du 1er grossiste répartiteur en 1949 à Dakar), est devenu « le partenaire de référence des grands laboratoires pharmaceutiques désireux de se développer sur le continent africain, à Madagascar et dans les Collectivités et territoires d’outre-mer ».

Spécialisée dans la distribution de produits et services pharmaceutiques, la société développe des expertises complémentaires au service des professionnels de santé (laboratoires, grossistes et pharmaciens) et opère dans 23 pays sur le continent africain, en Europe, en Inde, en Chine, au Portugal, en Italie et dans sept Collectivités et territoires d’outre-mer.

En 2016, Eurapharma a réalisé un chiffre d’affaires de 1 252 millions d’euros, dont 53% sur le continent africain ; l’Afrique subsaharienne francophone représentait 41% du total, l’Afrique subsaharienne anglophone et lusophone 7%, et le Maghreb 5%.

L’entreprise a traité 27 000 références produit émanant de 450 laboratoires fournisseurs, dont elle achemine et distribue les médicaments. Elle employait 2 579 personnes à fin 2016. La CFAO est détenue à 97,99% par la société japonaise Toyota Tsusho Corporation.

Source : African Business

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici