jeudi, février 25, 2021

La BCE ouvre la porte à une action en décembre

Dans la même catégorie

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son...

Bourses européennes: Nouveau repli des actions, toujours des craintes sur l’inflation

Wall Street est attendue en baisse et les Bourses européennes reculent lundi à mi-séance, la hausse des rendements obligataires...

Les Bourses européennes: Fin de semaine positive pour les actions, les taux continuent de grimper

Les Bourses européennes ont bouclé en hausse vendredi une semaine marquée par le retour des craintes inflationnistes, des indicateurs...

La Banque centrale européenne (BCE) a laissé jeudi sa politique monétaire inchangée mais a ouvert la porte à des mesures de soutien supplémentaires en décembre pour contrer les dégâts économiques de la deuxième vague de la pandémie de coronavius qui déferle sur l’Europe.

“Dans l’environnement actuel de risques clairement orientés à la baisse, le Conseil des gouverneurs évaluera attentivement les informations qui lui parviennent, notamment sur l’évolution de la pandémie, les perspectives de déploiement de vaccins et les variations du taux de changes”, lit-on dans le communiqué publié à l’issue de la réunion de politique monétaire de l’institut d’émission.

En attendant, la BCE n’a pas modifié les paramètres de sa politique. Le taux de la facilité dépôt reste ainsi fixé à -0,5%, le taux de refinancement à zéro et le taux de la facilité de prêt marginal à 0,25%.

Parallèlement, la BCE s’engage à poursuivre ses achats de titres sur le marché dans le cadre du “programme d’achats d’urgence face à la pandémie” (pandemic emergency purchase programme, PEPP), dont l’enveloppe totale a été portée en juin de 750 milliards à 1.350 milliards d’euros.

Le communiqué laisse cependant clairement entendre que sa politique pourrait évoluer et que des annonces pourraient être faites dès sa réunion de décembre.

“En décembre, les nouvelles projections macroéconomiques des services de l’Eurosystème permettront une réévaluation approfondie des perspectives économiques et de la balance des risques”, lit-on dans ce communiqué.

“Sur la base de cette évaluation actualisée, le Conseil des gouverneurs recalibrera ses instruments, de façon adéquate, pour répondre à l’évolution de la situation et faire en sorte que les conditions de financement demeurent favorables et permettent de soutenir la reprise économique et de contrer l’incidence négative de la pandémie sur la trajectoire projetée de l’inflation, contribuant ainsi à la convergence durable de l’inflation vers son objectif, conformément à son engagement en faveur de la symétrie”, poursuit le texte.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, doit commenter ces décisions lors d’une conférence de presse à partir de 13h30 GMT.

Ces annonces sont conformes aux prévisions des marchés, qui estimaient que la BCE attendrait sa réunion de décembre pour faire face à la deuxième vague de COVID-19 qui vient de conduire la France et l’Allemagne à annoncer de nouvelles mesures de confinement.

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également