jeudi, février 25, 2021

Pedro Sanchez: L’Espagne évoque des hausses d’impôts et de dépenses en 2021

Dans la même catégorie

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son...

Bourses européennes: Nouveau repli des actions, toujours des craintes sur l’inflation

Wall Street est attendue en baisse et les Bourses européennes reculent lundi à mi-séance, la hausse des rendements obligataires...

Les Bourses européennes: Fin de semaine positive pour les actions, les taux continuent de grimper

Les Bourses européennes ont bouclé en hausse vendredi une semaine marquée par le retour des craintes inflationnistes, des indicateurs...

Le gouvernement espagnol a annoncé mardi son intention d’augmenter la fiscalité des grandes entreprises et des grandes fortunes afin de financer de nouvelles dépenses de protection sociale et d’infrastructures dans le cadre du budget 2021.

“Ce budget ne peut pas être retardé. Ce budget est essentiel pour la modernisation et la reprise de notre économie”, a dit le président du gouvernement, le socialiste Pedro Sanchez, lors d’une allocution télévisée.

Son gouvernement entend entre autres augmenter l’impôt sur les sociétés pour les plus grandes entreprises et l’impôt sur le revenu des ménages les plus aisés, ainsi que la fiscalité des plus-values au-delà de 200.000 euros.

Parallèlement, a précisé Pedro Sanchez, les crédits alloués aux investissements dans les infrastructures devraient doubler et les traitements des fonctionnaires comme les retraites augmenter de 0,9%, soit l’inflation prévue l’an prochain.

Si le gouvernement, minoritaire, parvient à faire adopter son projet, il s’agira du premier budget en bonne et due forme voté en Espagne depuis 2018, et le premier pour une année entière depuis 2016. Ces dernières années, il avait dû se contenter de reconduire à l’identique le budget d’une année sur l’autre faute de majorité parlementaire.

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également