Les Bourses européennes ont terminé dans le vert au terme d’une séance volatile

Date:

Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi et Wall Street évoluait également dans le vert à la mi-journée dans des marchés d’actions volatils en raison d’indicateurs économiques mitigés et de l’avertissement surprise lancé par Microsoft sur la vigueur du dollar.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 1,27% à 6.500,44 points. Le Dax allemand a avancé de 1,01%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,95%, le FTSEurofirst 300 0,56% et le Stoxx 600 0,57%.

La Bourse de Londres est fermée jusqu’à lundi en raison des célébrations du jubilé de platine de la reine Elizabeth II, ce qui limite les volumes d’échanges sur les marchés.

Après deux séances consécutives de baisse, la tendance positive sur les marchés d’actions a été fragile jeudi, si bien que les actions ont alterné hausses et baisses en séance à la faveur des annonces de l’Opep sur le pétrole et des prévisions de Microsoft.

« Tout signe indiquant que l’Opep est enfin disposée à plafonner les prix du pétrole éloigne la menace d’une inflation incontrôlable, la nécessité d’un resserrement (monétaire) agressif (…) et le risque de récession », explique Marios Hadjikyriacos, analyste en investissements chez XM.

Les investisseurs redoutent qu’une accélération du resserrement monétaire des banques centrales, face à une inflation galopante, débouche sur une récession.

Les statistiques des prix à la production dans la zone euro, publiées jeudi par Eurostat, montrent un ralentissement de la hausse à 1,2% en avril d’un mois sur l’autre mais en rythme annuel l’indicateur affiche une croissance de 37,2% après une progression de 36,8% en mars.

« Ces hausses vont se répercuter au moins partiellement sur les prix à la consommation. Cela prend normalement entre huit et 12 mois, ce qui signifie que les prix à la consommation resteront très probablement à des niveaux élevés pendant au moins huit à 12 mois », explique Teeuwe Mevissen, économiste pour la zone euro chez Rabobank.

Aux Etats-Unis, où l’inflation évolue à un sommet de 40 ans, Lael Brainard, la vice-présidente de la banque centrale américaine, a déclaré que des hausses d’un demi-point des taux de l’institution ce mois-ci et en juillet étaient raisonnables et qu’il y avait peu de chance qu’une pause soit observée en septembre, comme l’espère les marchés monétaires.

VALEURS
En Europe, la quasi totalité des compartiments du Stoxx 600 ont fini dans le vert, la consommation (+1,4%) et l’industrie (+1,3%) ayant enregistré les meilleurs performances. L’immobilier (-0,5%), l’énergie (-0,3%) à l’opposé, ont accusé les plus importants replis. Shell a cédé 0,6% et Equinor 1,9%.

Dans le compartiment du luxe, LVMH, Hermès, Kering, L’Oréal et Richemont ont avancé de 1,5% à 3,3%.

Dans l’actualité des entreprises, Saint-Gobain, en tête du CAC 40, a pris 4,7% à la faveur d’une confirmation de ses prévisions de résultats, tandis que Rémy Cointreau (+4,9%) a été porté par des résultats annuels supérieurs aux attentes.

SAS a gagné 1,7% en réaction à une information de presse selon laquelle un groupe d’investisseurs étrangers préparerait une offre d’achat sur la compagnie scandinave.

A WALL STREET
Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones grignote 0,03%, le Standard & Poor’s 500 0,29% et le Nasdaq prend 1,14%.

Les indices, qui avaient ouvert en baisse, après l’annonce par Microsoft d’une réduction de ses prévisions de bénéfice et de chiffre d’affaires pour le quatrième trimestre, sont volatils.

Le géant du logiciel, qui a évoqué des effets de change défavorables pour expliquer ce « profit warning », cède 1,9% à contre courant du compartiment des « techs », en hausse de 0,8%, qui profite des achats à bon compte.

Hewlett-Packard Enterprise, de son côté, plonge de 6,5% après des résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

LES INDICATEURS DU JOUR
Les inscriptions au chômage ont diminué plus que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, à 200.000, mais l’enquête du cabinet ADP montre que le secteur privé a créé moins d’emplois qu’attendu en mai, ce qui pourrait témoigner d’un début de ralentissement de la demande sur le marché du travail.

Le rapport sur l’emploi du département du Travail sera publié vendredi.

CHANGES
Le dollar, qui a atteint en début de séance un plus haut depuis le 11 mai contre le yen à 130,23, recule de 0,52% face à un panier de devises de référence, dans un contexte de regain d’appétit pour le risque.

L’euro, en profite, prenant 0,83% à 1,0732 dollar après deux séances de baisse.

Le franc suisse, porté par les statistiques des prix à la consommation qui montrent une accélération de l’inflation en mai, a touché un plus haut d’un mois face à la monnaie unique européenne, à 1,0222.

TAUX
Les rendements obligataires, soutenus par des anticipations de relèvement du coût du crédit, ont grimpé en Europe alors que les marchés monétaires tablent désormais sur une hausse de 120 points de base des taux de la Banque centrale européenne d’ici la fin de l’année contre 105 points la semaine dernière.

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, a gagné plus de cinq points de base à 1,232%, au plus haut depuis juillet 2014.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans est quasiment stable à 2,9241% après les indicateurs économiques mitigés du jour.

PÉTROLE
Au moment de la clôture des Bourses en Europe, le marché pétrolier est en légère hausse dans une séance volatile, après la décision de l’Arabie saoudite et d’autres pays membres de l’Opep+ d’augmenter leur production de pétrole pour compenser la baisse des extractions russes.

Les analystes estiment que l’augmentation réelle de la production sera insignifiante car la plupart des membres de l’Opep, à l’exception de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis, sont déjà au maximum de leur capacité.

Le baril de Brent prend 1,14% à 117,61 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,52% à 117,01 dollars.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Bourses européennes: timides progressions en attendant l’inflation

Les Bourses européennes affichent une légère hausse ce lundi, à l'exception de Londres fermée pour un jour férié et de New York absente pour le "Memorial Day".

La BCE a du « pétrole sous le capot » pour baisser les taux, selon Villeroy de Galhau

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a affirmé que la BCE dispose d'une marge de manœuvre importante pour abaisser ses taux d'intérêt.

Philip Lane : La politique restrictive de la BCE devrait se poursuivre jusqu’en 2025

D'après Philip Lane, l'économiste en chef de la Banque centrale européenne (BCE), une politique restrictive est toujours nécessaire pour juguler l'inflation et la ramener sous l'objectif de la banque.

L’économie allemande stagne en 2024 selon les chambres de commerce et d’industrie

D'après les chambres de commerce et d'industrie allemandes (DIHK), l'économie allemande n'a pas connu la reprise attendue et devrait stagner au mieux en 2024. Cette nouvelle est légèrement plus optimiste que les prévisions de début d'année, qui tablaient sur une contraction de 0,5%.

L’activité économique en zone euro accélère en mai, portée par les services et un rebond du secteur manufacturier

L'économie de la zone euro a enregistré une croissance plus rapide que prévu en mai, stimulée par une forte demande dans le secteur des services et une amélioration des perspectives dans le secteur manufacturier.

La France sous pression pour réduire son déficit : le FMI appelle à de nouveaux efforts

D'après le Fonds monétaire international (FMI), la France est en train de s'éloigner de ses objectifs de réduction du déficit public.

L’activité du secteur privé britannique ralentit en mai : croissance modérée et pression sur les prix en baisse

L'expansion de l'économie britannique a perdu de la vitesse en mai, selon les données préliminaires du Purchasing Managers' Index (PMI) publiées par S&P Global et CIPS UK ce jeudi.

Les Bourses européennes terminent en baisse une séance marquée par l’attentisme

Les Bourses européennes ont terminé en baisse mercredi sur fond d'inquiétudes concernant l'inflation britannique, tandis que sont attendus après la clôture de nouveaux éléments de politique monétaire américains et les chiffres de Nvidia.