L’activiste politique Abdelaziz Mzoughi a déclaré sur les ondes de Radio Med que le processus de transition démocratique en Tunisie est en panne. Pire encore, le pays traverse un moment difficile de son histoire et a besoin, plus que jamais, d’une feuille de route clairement définie. A propos d’Ennahdha, Mzoughi a précisé que ces islamistes, ennemis d’hier, sont les alliés d’aujourd’hui. C’est désormais un fait accompli. Nidaa Tounes a jugé que le scénario exemplaire, n’est autre que la participation d’Ennahdha dans le gouvernement. Une alliance bénéfique surtout pour Ennahdha qui veut éviter de rendre des comptes de ses erreurs passées alors que son programme est en contradiction avec celui de Nidaa Tounes. Ce rapprochement entre les deux grands partis politiques du pays, est contre nature. Mzoughi devait parler ensuite de l’avenir de Nidaa Tounes «le parti traverse une zone de turbulence. A quelques mois du congrès, prévu en décembre, on doit rectifier le processus démocratique du parti, faire participer tout le monde aux grandes décisions et restructurer le parti sur des bases solides, loin des conflits et des tiraillements »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici