Le secrétaire général adjoint de l’UGTT en charge du secteur privé, Belgacem Ayari, a annoncé, dans une déclaration à Radio Med que les négociations ont débuté depuis trois ans et n’ont rien abouti « Ces négociations sociales à l’UTICA sont à l’arrêt. Il y a un ralentissement et nous sentons l’irresponsabilité de l’UTICA. Pourtant, l’augmentation ne dépasse les 6% soit vingt dinars. Ayari estime qu’on ne peut pas lier cette augmentation à la productivité et au développement des entreprises. « La situation d’1,5 million de personnes est précaire. Nous espérons trouver une solution avec l’UTICA , a-t-il affirmé allant même à décréter une grève générale dans le secteur privé en cas du refus des revendications du secteur privé ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici