La Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie dans un communiqué s’indigne des propos fallacieux et infondés tenus par le député Moncef Sallami, lors de son intervention à l’Assemblée des Représentants du Peuple, à l’occasion de la discussion sur la loi des finances complémentaire pour l’année 2015. La FTH appelle Monsieur Sallami à retirer ses propos et à présenter publiquement ses excuses. Faute de quoi, elle se réserve le droit de prendre les mesures qu’elle jugera adéquates

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici