TAP-L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) s’est dit « surprise » par le rapport du ministère de l’enseignement supérieur sur l’enseignement privé.
Le patronat se dit également étonnée, dans un déclaration publiée dimanche, de voir la polémique relative aux études d’ingénieur évoluer en une campagne contre tous les établissements privés.
Il déplore les accusations adressées aux établissements privés concernant notamment, le non respect des normes relatives aux équipements et la dégradation de la qualité de la formation universitaire.
L’UTICA regrette la décision du ministère d’imposer aux universités privées le statut d’entreprises à but non lucratif, ce qui conduira, inéluctablement, à la faillite de ces établissements et au licenciement de près de 500 enseignants universitaires et de milliers d’employés outre le renvoi de 30 mille étudiants dont 5 mille étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici