lundi, mars 1, 2021

BAD – NEPAD: Pour une meilleure contribution à l’édification de l’infrastructure

Dans la même catégorie

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Le Nepad et la Banque africaine de développement entretiennent des liens étroits pour relever les défis du développement depuis deux décennies. Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi A. Adesina, a déclaré qu’au cours des vingt dernières années, les stratégies de la Banque avaient été conçues en tenant compte du Nepad.

De hauts dirigeants africains ont salué, récemment, le rôle de la Banque africaine de développement dans le financement des infrastructures et des programmes agricoles sur le continent. Avec des représentants d’institutions du développement, de la société civile et du secteur privé, ils étaient réunis dans le cadre d’un symposium marquant les vingt ans d’un programme phare de l’Union africaine : le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad).

De nombreuses crises mondiales ont jalonné l’histoire du Nepad depuis sa création, la plus récente étant la pandémie du Covid-19. Créé en octobre 2001, le Nepad est devenu, en 2018, l’Agence de développement de l’Union africaine (Auda-Nepad), ce qui a marqué un tournant dans son évolution, ont reconnu les participants.

Interdépendance mondiale Selon le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, président en exercice de l’Union africaine, «la pandémie du coronavirus a eu de graves répercussions sur les économies africaines, sur la santé publique et sur l’Union africaine elle-même. Elle nous a rappelé brutalement notre interdépendance mondiale car, en fin de compte, ce qui affecte l’un d’entre nous, nous concerne tous».

Le président Ramaphosa a ajouté qu’il était plus que jamais essentiel que les pays renforcent leur collaboration, en particulier lorsqu’ils s’engagent dans la «tâche gigantesque» d’achat et de distribution de vaccins. Son homologue rwandais, Paul Kagamé, président du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Auda-Nepad, a exhorté les Etats membres à honorer leurs
engagements envers l’institution.

«Le bilan du Nepad en fait l’institution idéale pour mettre en oeuvre l’Agenda 2063 au nom de l’Union africaine, a-t-il déclaré dans un message vidéo. J’appelle les Etats membres à continuer à soutenir les multiples partenariats que l’AudaLe président du Rwanda a souligné l’importance de l’accord entre l’Auda-Nepad et la nouvelle Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

«Le respect de nos engagements statutaires en tant qu’États membres n’est pas seulement notre devoir. C’est aussi la meilleure façon d’utiliser nos ressources», a-t-il affirmé. Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi A. Adesina, a déclaré qu’au cours des vingt dernières années, les stratégies de la Banque avaient été conçues en tenant compte du Nepad. « Le soutien de la Banque a couvert de nombreux domaines, comme l’intégration régionale, l’agriculture, le commerce, les infrastructures, l’éducation, la connaissance et l’environnement », a-t-il précisé.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également