samedi, septembre 26, 2020

La balance commerciale alimentaire est déficitaire de 222,4 MD à la fin de juillet 2020

Dans la même catégorie

La BH BANK lance son Centre de Développement des Compétences « BH Academy » : Un acquis et des ambitions

La BH Bank vient d’inaugurer son centre de Développement des Compétences « BH Academy» lors d’une cérémonie présidée par...

Le projet du budget de l’Etat 2021 au cœur d’une réunion à la Kasbah

L'avancement de l'élaboration du projet du budget de l'Etat pour l'année 2021 a été au cœur d'une réunion, jeudi,...

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché...

Jabeur Ben Attouch: 98% des agences de voyages, menacées de faillite, d’ici fin octobre 2020

98% des agences de voyages exerçant en Tunisie, sont menacées de faillite, d'ici fin octobre 2020, si les mesures...

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19...

La Balance commerciale alimentaire a enregistré jusqu’à la fin du mois de juillet 2020, un déficit de 222,4 Millions de dinars (MD), a indiqué l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI), dans son bulletin mensuel publié lundi, à Tunis.

«En comparaison avec le mois de juillet 2019, le déficit de la balance commerciale alimentaire a baissé de 578,9 MD », a précisé l’ONAGRI.

Les exportations ont atteint 3049,9 MD, alors que les importations se sont élevées à 3272,3 MD.

Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations a atteint 93,2%, réalisant une baisse de 2 points par rapport au mois de juin 2019.

Cette baisse du taux de couverture est expliquée par la crise de la pandémie du COVID-19, qui a entrainé une décélération des exportations (12,2%), et une régression des exportations des agrumes (37,5%), des produits de la pêche ( 25,4%), ainsi que des exportations des dattes (8,5%), contre une hausse des exportations de l’huile d’olive (73,8%) et des tomates ( 17,3%).

Cette situation a favorise une hausse de 6,8 points de la part des exportations des produits alimentaires par rapport aux volume global des échanges commerciaux avec l’extérieur, pour atteindre un taux de 14,2% en juillet 2020

La part des importations des produits alimentaires a enregistré également, une hausse de 2 points par rapport au juillet 2019, pour atteindre 11,3%, en dépit d’une régression de 7% de sa valeur, par rapport à la même période de l’année précédente

Pour ce qui est des importations en céréales, une hausse de 3,9% a été enregistrée en valeur, et de 9,5% en quantité.

S’agissant des autres produits alimentaires importés, la part de ces produits dans les importations globales ont enregistré une baisse en quantité et en valeur, à l’exception des pommes de terre, dont les importations se sont inscrites en hausse de 20,4% en valeur et de 10,2% en quantité

Articles récents

 L’AFC lance une obligation verte de 150 millions de francs suisse pour financer le développement durable de l’Afrique

La Société Financière Africaine ("l’AFC" ou la "Société"), le principal fournisseur de solutions d’infrastructure en Afrique, annonce aujourd'hui le...

La Bourse de New York finit la semaine dans le vert grâce aux technologiques

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi de 1,34% après l’annonce de la hausse des commandes de biens durables aux Etats-Unis...

Les Bourses Européennes: Le risque sanitaire plombe les actions de la zone euro

Les principales Bourses de la zone euro ont terminé vendredi dans le rouge une semaine compliquée pour les marchés d’actions en raison notamment d’évolutions...

François Villeroy de Galhau: La BCE doit envisager de reformuler son objectif d’inflation

La Banque centrale européenne (BCE) doit envisager de reformuler son objectif d’inflation dans le cadre de la révision du cadre de sa politique monétaire,...

La valeur de Tesla perd 50 milliards de dollars malgré la promesse d’une batterie moins chère

Les investisseurs ont retranché mardi 50 milliards de dollars de la valeur marchande de Tesla malgré la promesse du patron du groupe, Elon Musk,...

Dans la même catégorie