vendredi, février 26, 2021

La balance commerciale alimentaire est déficitaire de 222,4 MD à la fin de juillet 2020

Dans la même catégorie

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

La Balance commerciale alimentaire a enregistré jusqu’à la fin du mois de juillet 2020, un déficit de 222,4 Millions de dinars (MD), a indiqué l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI), dans son bulletin mensuel publié lundi, à Tunis.

«En comparaison avec le mois de juillet 2019, le déficit de la balance commerciale alimentaire a baissé de 578,9 MD », a précisé l’ONAGRI.

Les exportations ont atteint 3049,9 MD, alors que les importations se sont élevées à 3272,3 MD.

Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations a atteint 93,2%, réalisant une baisse de 2 points par rapport au mois de juin 2019.

Cette baisse du taux de couverture est expliquée par la crise de la pandémie du COVID-19, qui a entrainé une décélération des exportations (12,2%), et une régression des exportations des agrumes (37,5%), des produits de la pêche ( 25,4%), ainsi que des exportations des dattes (8,5%), contre une hausse des exportations de l’huile d’olive (73,8%) et des tomates ( 17,3%).

Cette situation a favorise une hausse de 6,8 points de la part des exportations des produits alimentaires par rapport aux volume global des échanges commerciaux avec l’extérieur, pour atteindre un taux de 14,2% en juillet 2020

La part des importations des produits alimentaires a enregistré également, une hausse de 2 points par rapport au juillet 2019, pour atteindre 11,3%, en dépit d’une régression de 7% de sa valeur, par rapport à la même période de l’année précédente

Pour ce qui est des importations en céréales, une hausse de 3,9% a été enregistrée en valeur, et de 9,5% en quantité.

S’agissant des autres produits alimentaires importés, la part de ces produits dans les importations globales ont enregistré une baisse en quantité et en valeur, à l’exception des pommes de terre, dont les importations se sont inscrites en hausse de 20,4% en valeur et de 10,2% en quantité

Articles récents

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

A lire également