jeudi, janvier 21, 2021

La BCT maintient le taux d’intérêt de rémunération de l’épargne et une nouvelle mesure à partir de janvier 2018

Dans la même catégorie

Banque Mondiale: La pandémie responsable de la hausse de l’extrême pauvreté

Actualisation des estimations de l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la pauvreté : retour sur 2020 et perspectives...

L’inflation est l’ennemi principal de l’économie tunisienne

Quoi qu’il en soit, il convient de noter que l’inflation est le principal de l’économie tunisienne. Pour l’année 2015,...

Total: acquisition de 20% du capital du groupe indien Adani

Total a annoncé lundi l'acquisition auprès du groupe indien Adani d'une participation minoritaire de 20% dans Adani Green Energy...

Fitch Ratings: la baisse des taux d’intérêts impacte la rentabilité des banques tunisiennes

L’agence de notation américaine Fitch Ratings a donné ses appréciations à propos des banques tunisiennes, estimant que la prolongation...

L’UIB certifiée PCI-DSS pour la 3ème année consécutive

L’Union Internationale de Banques (UIB) vient d’être certifiée, pour la troisième année consécutive, PCI - DSS (Payment Card Industry...

Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie a tenu sa réunion périodique le 27 Décembre 2017 et a examiné les points programmés dans son ordre du jour, passant en revue les données et les évolutions récentes de l’activité économique, du niveau des prix et du fonctionnement des marchés monétaire et des changes, ainsi que la situation de la liquidité et l’activité du secteur bancaire.

A cet égard, le Conseil a évoqué la situation économique et les perspectives de la croissance et des équilibres financiers mettant l’accent, notamment, sur les évolutions récentes des prix et les facteurs susceptibles d’impacter le taux d’inflation au cours des mois prochains.

Encore, le Conseil a souligné particulièrement que les pressions inflationnistes qui se sont accentuées au cours des derniers mois, portant le taux d’inflation à 6,3% en novembre dernier et à 5,2% en moyenne mensuelle au cours des onze premiers mois de 2017, contre 3,7% une année auparavant, nécessitent un suivi rigoureux afin de prévenir l’impact des facteurs susceptibles d’accélérer l’évolution des prix au cours de la période à venir, et prendre en conséquence les mesures monétaires qui s’imposent.

Sur le plan procédures de précaution contre la croissance du taux d’inflation , le conseil a misé sur la nécessité de continuer à suivre de près l’évolution des indicateurs économiques et monétaires et a affirmé sa volonté de se prémunir contre les risques inflationnistes et d’œuvrer à mobiliser les ressources financières au profit de la liquidité du système bancaire afin de renforcer ses capacités à financer l’économie et à soutenir la croissance, et a décidé de maintenir inchangé le taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale, tout en relevant de 100 points de base le taux minimum de rémunération de l’épargne (TRE) pour le porter à 5% à partir du mois de janvier 2018.

Cette dernière mesure qui devra amener le TRE réel vers un pallier positif, vise à stimuler davantage l’épargne et partant, à soutenir le financement des investissements intérieurs au moyen des ressources propres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

La Banque du Canada attend une amélioration après un premier trimestre difficile

L'arrivée des vaccins contre le COVID-19 et les soutiens monétaires et budgétaires permettent d'espérer une amélioration de la conjoncture...

Dans la même catégorie