mardi, janvier 26, 2021

L’ATUGE accompagne les jeunes entrepreneurs de la diaspora tunisienne en France

Dans la même catégorie

Le PROJET INTECMED : « Incubateurs pour l’innovation et le transfert de technologie en Méditerranée » en Tunisie

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Cap Bon et l’Agence Nationale pour la Promotion de la Recherche Scientifique...

AFC dresse un bilan économique de la Tunisie, L’incertitude demeure…

Arab Financial Consultants (Groupe ATB) a dressé le bilan de l’économie tunisienne durant l’année 2020, qui s’est caractérisé par...

Tunisie – Prix à la consommation et inflation 2020: Chute évolutive du taux d’inflation

Statistiques Tunisie avait clôturé l’année 2020 par la publication d’un communiqué de presse portant sur les indicateurs relatifs aux...

City Cars : progression de 12,6%

Au terme de l’exercice 2020, les revenus se sont élevés à 229,599 MD contre 203,903 MD une année auparavant,...

UIB : tendances positives

Les indicateurs de la Banque, arrêtés au 31 décembre 2020, font ressortir les tendances avec un encours de dépôts...

Le président du Club ATUGE Entrepreneurs en France, Nabil Aljane a indiqué, mardi, que «le Club entrepreneurs» a, notamment pour objectif d’aider et d’accompagner les jeunes de la diaspora tunisienne en France dans leur premiers pas pour lancer leurs propres entreprises et startups».

Il a déclaré, lors d’une rencontre-débat, tenue à la Maison de Tunisie, à Paris, sur le thème «comment créer sa startup en 48 heures», que «le Club mise sur des projets qui peuvent servir la Tunisie, dont la délocalisation d’une partie des startups parisiennes en Tunisie».

Et Aljane de préciser que «le projet Smart Tunisia s’inscrit dans ce cadre».

«Il a pour objectif d’attirer une partie des activités des startups parisiennes, notamment le développement, le testing, la réalisation en Tunisie», a-t-il ajouté.

Le responsable du développement à «THE FAMILY», accélérateur de startup à Paris et à Barcelone Côme Courteault, a présenté, à cette occasion, les différents outils pour créer une startup et les méthodes d’essai des idées.

Il recommande de présenter un produit simple, ayant une valeur ajoutée, qu’il faut simuler avant son exploitation.

Courteault a présenté des options pour accomplir cette tâche.

Il propose, entre autres, de créer un blog pour tester le produit auprès d’une communauté d’internautes, estimant que cette méthode permet d’avoir une idée sur les réactions des gens.

Il met l’accent, par ailleurs, sur l’importance d’accorder une attention aux images et aux vidéos lors de l’essai du produit pour marquer les esprits et mieux expliquer son utilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Huawei discute d’une cession de ses marques de smartphones P et Mate

Huawei Technologies discute d'une vente de ses marques premium de smartphones P et Mate, ont déclaré à Reuters deux...

Dans la même catégorie