PETROFAC Tunisie : c’est bloqué

Les activités de « PETROFAC », société pétrolière tuniso-britannique de prospection et d’exploitation énergétique, ont été totalement bloqués en Tunisie, a confirmé, mercredi, la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Héla Cheikhrouhou.

La société PETROFAC, qui détient 45% des actions du projet d’exploitation de gaz à Kerkennah (Sfax), assure 12,5% des besoins de la Tunisie en gaz et approvisionne en électricité le gouvernorats de Sfax et ceux du sud tunisien, menace de quitter définitivement la Tunisie.

La ministre de l’Energie a regretté, en marge d’une rencontre tuniso-allemande sur l’énergie, cet arrêt causé par les protestations des citoyens, qui ont bloqué, à Kerkennah, les camions transportant du condensat (gaz inflammable). « Malgré tous les efforts déployés par la société civile, le gouvernement et les sociétés pétrolières pour trouver un terrain d’entente, les activités de la société ont été bloquées », déplore Cheikhrouhou.

Le groupe britannique de services pétroliers et l’Etat tunisien étaient parvenus, en septembre dernier, à un accord et PETROFAC, qui avait décidé de partir de la Tunisie, était revenue sur sa décision, après plusieurs mois de protestations et de sit-in.

TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici