jeudi, septembre 24, 2020

Tunisie : deux accords de financement mobilisant 238 millions € pour moderniser les infrastructures électriques et soutenir les PMEs

Dans la même catégorie

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19...

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés...

Encore plus d’avantages pour les détenteurs de la Carte Privilège Auto suite à la convention signée entre FIX’N’GO et Afrique Assistance

En ce mardi 22 septembre, au siège d’Afrique Assistance, une convention de partenariat a été signée entre FIX’N’GO, premier...

La directrice générale adjointe de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du nord, Yacine Diama Fal et le ministre tunisien des Finances et ministre par intérim du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Ridha Chalghoum, ont signé, mardi, deux accords de financement dans les secteurs énergétique et financier, pour un montant total de 238 millions d’euros.

La cérémonie de signature s’est déroulée au siège du ministère du Développement à Tunis, en présence du ministre de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises, Selim Feriani, ainsi que des présidents directeurs généraux de la Société tunisienne d’électricité et de gaz (STEG) et de la banque publique tunisienne BH Bank.

« La Tunisie est engagée à mobiliser des financements extérieurs pour ses projets structurants. A travers ces accords, nous modernisons les insfrastructures électriques et améliorons les prestations rendues aux populations. Nous appuyons également le développement des petites et moyennes entreprises à travers un accès facilité au financement. », a déclaré le ministre des Finances et ministre par intérim du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Ridha Chalghoum.

« Nous saluons l’excellence de nos relations avec la Banque africaine de développement. 2019 a vu l’octroi de financements importants au profit de secteurs stratégiques. » a-t-il ajouté.

D’un montant de 138 millions d’euros en faveur de la Société tunisienne d’électricité et gaz (STEG), le premier accord porte sur la mise en œuvre du projet d’aménagement et d’équipement du réseau de transport d’électricité. Il permettra une plus grande stabilité du réseau électrique et améliorera la qualité des prestations de services au bénéfice des populations. Plus concrètement, ce projet financera l’acquisition de postes de transformation haute et moyenne tension, la construction d’environ 250 km de liaisons électriques et l’installation d’un dispositif de télé-conduite.

Le second accord met en place une ligne de crédit de 100 millions d’euros en faveur de la banque publique tunisienne BH Bank. Son objectif est de renforcer les activités de financement ciblant des petites et moyennes entreprises dans les secteurs de la santé, du logement social, de l’industrie et des énergies renouvelables. Avec pour finalité de contribuer à diversifier la capacité de production du pays en soutenant la croissance dans différents secteurs.

« Ces deux nouvelles opérations s’imbriquent parfaitement pour soutenir les entreprises tunisiennes et créer de nouveaux emplois pour les jeunes sur l’ensemble du territoire. C’est au final ce qui compte » s’est réjouie Yacine Diama Fal, directrice générale adjointe de la Banque pour l’Afrique du nord. « La première qui concerne l’électricité, est un des prérequis au développement des énergies renouvelables, lequel s’accompagnera d’une forte intégration industrielle au niveau local. En synérgie avec la réforme du secteur financier, la seconde vient élargir les possibilités de financement, et donc de développement, à de nouveaux acteurs économiques. » a-t-elle précisé.

Le partenariat entre la Tunisie et la Banque africaine de développement dure depuis près d’un demi-siècle couvrant différents secteurs, dont l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture et le développement social.

Articles récents

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Hyundai en discussion avec l’UE sur le rachat de Daewoo

Hyundai Heavy Industries, numéro un de la construction navale, est en pourparlers avec les autorités européennes de la concurrence, auxquelles elles pourraient faire des...

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz qui prévoit une nouvelle dette...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du chiffre d’affaires de 3,8% en...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés dans le cadre d’une enquête...

Dans la même catégorie