vendredi, mars 5, 2021

Tunisie: le déficit budgétaire s’élevait à 6,6 milliards de dinars, à fin octobre 2020

Dans la même catégorie

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Nomination de Belgacem Tayaa au poste d’administrateur délégué de Tunisair

Le conseil d'administration de Tunisair a nommé Belgacem Tayaa au poste d'administrateur délégué de la compagnie aérienne nationale, selon...

Selon les résultats de l’exécution du Budget de l’Etat, publiés récemment, par le ministère de l’Economie, des Finances et de la promotion des Investissements, le déficit budgétaire s’élevait à 6,6 milliards de dinars, à fin octobre 2020, soit une aggravation de 80%, en comparaison avec la même période de l’année 2019

L’ampleur prise par le déficit budgétaire s’explique par la baisse du total des recettes propres de 7,7%, à 24,1 milliards de dinars (notamment à cause de la régression des recettes fiscales de 7%), contre une légère augmentation du total des dépenses de 2%, à 30 milliards de dinars. D’où une hausse des ressources d’emprunt et de trésorerie de 36,6%, à 12,5 milliards de dinars.

La hausse des dépenses est expliquée par l’accroissement des intérêts de la dette de 8,6%, à 3,1 milliards de dinars et du remboursement du principal de la dette de 12%, à 6,6 milliards de dinars.

D’après les statistiques du département des Finances, les ressources d’emprunt ont évolué de 17%, passant de 8,6 milliards de dinars à 10,1 milliards de dinars, d’octobre 2019 à octobre 2020.

Les emprunts intérieurs ont augmenté de 127%, pour se situer au niveau de 5,5 milliards de dinars (2,4 milliards de dinars en octobre 2019), alors que les emprunts extérieurs ont baissé de 26%, à 4,6 milliards de dinars.

Pour ce qui est de l’encours de la dette publique, il s’est situé au niveau de 90,3 milliards de dinars, durant les dix premiers mois de l’année 2020, en hausse de 10% par rapport à octobre 2019.

La dette intérieure représente 33,4% de l’ensemble de la dette publique, contre 66,6% pour la dette extérieure. Plus de la moitié de l’encours de la dette extérieure est contractée dans le cadre des accords de coopération multilatérale (16,5%) via des accords de coopération bilatérale et 31,8% auprès du marché financier international.

Articles récents

Première mondiale du Cross Turismo : la sportive électrique polyvalente

Porsche a présenté le Taycan Cross Turismo au public ce jour dans le cadre d’une première mondiale virtuelle. Le...

A lire également