L’inquiétude grandit sur le marché obligataire américain face à l’envolée des déficits budgétaires

Date:

Les déficits budgétaires croissants des États-Unis suscitent des inquiétudes chez les investisseurs obligataires, qui redoutent une pression sur les prix des Treasuries et une hausse des taux d’intérêt.

Alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) s’apprête à réduire son soutien au marché, l’attention se porte sur la capacité du gouvernement américain à gérer sa dette croissante. La perspective d’élections présidentielles à l’horizon n’arrange rien, car ni les Démocrates ni les Républicains ne semblent faire de la réduction du déficit une priorité.

Des émissions de dette croissantes et une demande incertaine

Le Trésor américain prévoit d’augmenter les émissions de dettes à long terme, tandis que la demande de la part d’investisseurs clés, tels que la Fed et les investisseurs étrangers, diminue. Cette situation fait craindre une augmentation des primes de risque, c’est-à-dire de la rémunération exigée par les investisseurs pour détenir des Treasuries à long terme.

Des risques pour les investisseurs et l’économie

La hausse des taux d’intérêt pourrait avoir des conséquences néfastes pour l’économie, en renchérissant le coût des emprunts pour les entreprises et les consommateurs. Pour les investisseurs obligataires, une augmentation des primes de risque pourrait se traduire par des pertes sur leurs portefeuilles.

Des stratégies d’investissement prudentes

Face à ces incertitudes, les investisseurs obligataires adoptent des stratégies prudentes. Ils privilégient les maturités plus courtes et se préparent à une possible hausse des taux d’intérêt. Certains envisagent même de réduire leur exposition à la dette américaine.

Un problème reporté, mais pas résolu

Malgré les risques potentiels, une crise soudaine du marché des Treasuries semble peu probable. La profondeur et la liquidité du marché américain restent inégalées. Cependant, les investisseurs s’accordent à dire que la question de la durabilité de la dette américaine ne peut être ignorée indéfiniment. Des mesures pour réduire les déficits budgétaires seront nécessaires pour éviter des conséquences néfastes à long terme.

En résumé, l’expansion de la dette américaine met les investisseurs obligataires en alerte. La combinaison d’émissions croissantes et d’une demande incertaine fait craindre une hausse des taux d’intérêt et des primes de risque. Les investisseurs adoptent des stratégies prudentes et attendent des actions concrètes de la part du gouvernement pour réduire les déficits.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

La Chine riposte à l’UE : enquête antidumping sur le porc européen

Pékin ouvre une investigation sur les importations de viande de porc en provenance de l'UE, en réponse aux droits de douane imposés par Bruxelles sur les voitures électriques chinoises.

La Banque du Japon maintient sa politique monétaire mais envisage une réduction des achats d’obligations

La Banque du Japon (BoJ) a décidé aujourd'hui de maintenir ses taux d'intérêt inchangés, mais a signalé son intention de réduire ses achats d'obligations japonaises (JGB) dans un avenir proche

La Fed revoit ses plans : une seule baisse de taux d’ici fin 2024

La Réserve fédérale américaine a tempéré ses perspectives d'assouplissement monétaire cette année, en ne prévoyant désormais qu'une seule baisse de taux de 25 points de base d'ici décembre.

La croissance mondiale se stabilise, mais reste fragile et inégale

Après trois années de baisse, la croissance mondiale devrait se stabiliser en 2024, mais à un niveau inférieur aux tendances historiques. Selon la Banque mondiale, elle devrait s'établir à 2,6% en 2024 et remonter légèrement à 2,7% en moyenne en 2025-2026.

TotalEnergies s’engage à verdir ses raffineries européennes avec de l’hydrogène vert d’Air Products

TotalEnergies a annoncé aujourd'hui un accord majeur avec Air Products pour s'approvisionner en hydrogène vert à long terme.

L’industrie manufacturière américaine en contraction pour le deuxième mois consécutif en mai

D'après l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiée lundi, le secteur manufacturier américain a subi un nouveau repli en mai, pour le deuxième mois d'affilée.

L’OPEP+ prolonge ses restrictions de production de pétrole jusqu’en 2025 pour soutenir les prix

Face à un marché pétrolier en berne et à la concurrence croissante des États-Unis, l'OPEP+ a décidé de frapper fort en prolongeant et en accentuant ses baisses de production de pétrole.

La production manufacturière chinoise recule en mai, un nouveau coup dur pour l’économie

L'activité manufacturière en Chine a enregistré une contraction inattendue en mai, selon une enquête officielle publiée aujourd'hui.