La pandémie pèse encore sur les ventes de H&M & Inditex (Zara)

H&M et Inditex ont fait état mardi d’une baisse de leurs ventes trimestrielles en raison de la résurgence de l’épidémie de coronavirus qui s’est traduite par une nouvelle fermeture des magasins en novembre dans plusieurs pays.

Sur la période septembre-novembre, quatrième trimestre de H&M, les ventes du groupe suédois ont reculé de 10% en monnaie locale, avec notamment un ralentissement prononcé au cours du dernier mois.

Son concurrent espagnol, Inditex, maison mère de l’enseigne Zara, a vu lui ses ventes fléchir de 14% sur les trois mois à octobre, troisième trimestre de son exercice, après une baisse de 31% au trimestre précédent. Les analystes prévoyaient un repli de 11 à 15%.

Les ventes de vêtement en Europe sont inférieures de 9,5% en octobre par rapport à leur niveau d’avant-crise, selon les données d’Eurostat.

Le bénéfice net d’Inditex au troisième trimestre est ressorti à 866 millions d’euros, en hausse par rapport au deuxième trimestre mais en baisse de 26% sur un an.

Sur le trimestre, les ventes globales d’Inditex ont représenté 6,05 milliards d’euros, avec un bond de 76% des ventes en ligne sur un an.

Les ventes de H&M se sont pour leur part établies à 52,5 milliards de couronnes suédoises (5,14 milliards d’euros), contre 61,7 milliards un an plus tôt. Le groupe suédois publiera ses résultats complets du quatrième trimestre le 29 janvier.

A la Bourse de Stockholm, l’action H&M reculait de 3,33% à 176,90 couronnes, tandis qu’à Madrid Inditex perdait 2,07% à 26,88 euros environ deux heures après les premiers échanges.

Articles récents

A lire également