dimanche, février 28, 2021

Algérie : investissement record dans la production de phosphate avec le chinois CITIC Group

Dans la même catégorie

Afrique-Infrastructure : La Route transsaharienne reliant six pays africains dont la Tunisie bientôt achevée

Le projet de la Route transsaharienne reliant six pays africains à savoir l'Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger,...

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

L’Algérie et la Chine ont lancé le 26 novembre, un méga projet d’exploitation des mines de phosphate, comprenant un projet intégré de transformation du phosphate et du gaz naturel.

Pour une valeur de six milliards de dinars, ce projet signé dans la wilaya (province) de Tebessa, dans l’extrême nord-est du pays, sera détenu à hauteur de 51%,par l’entreprise pétrogazière algérienne Sonatrach, et 49% par le géant chinois de finance et d’investissement CITIC Group. Il sera « réparti entre le gisement de Bled El-Hadba à Tebessa, sur 2 045 hectares, la plateforme de Oued Kebrit à Souk Ahras s’étendant sur 1 484 ha et celle de Hadjar Essoud à Skikda, sur 149 ha et le port de Annaba sur 42 ha », précise l’agence de presse nationale APS.

Ce méga complexe industriel qui entrera en production en 2022, créera 3 000 postes de travail directs, en plus des 14000 postes qui seront assurés par les autres chantiers qui seront lancés dans quatre wilayas voisines.

Ce projet de l’Est du pays, dont les revenus annuels en devises sont attendus à 1.9 milliards de dollars, “est le plus important projet lancé par l’Algérie au cours de la dernière décennie”, tient à souligner le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, lors de la cérémonie de son inauguration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également