samedi, mars 6, 2021

Maroc: Orange compte lancer la 5G en 2020 pour 2 à 3 milliards dirham

Dans la même catégorie

Afrique-Infrastructure : La Route transsaharienne reliant six pays africains dont la Tunisie bientôt achevée

Le projet de la Route transsaharienne reliant six pays africains à savoir l'Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger,...

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Orange Maroc a déclaré le 2 décembre, le lancement officiel de la 5G en 2020, un déploiement technologique dans le royaume qui va coûter 2 à 3 milliards de dirhams par opérateurs, selon Yves Gauthier, CEO d’Orange Maroc.

Le débarquement de la 5G au Maroc avait été annoncé pour 2022 par la GSMA Intelligence, mais Yves Gauthier, CEO d’Orange Maroc, se fixe un délai bien court que celui de quatre ans. Dans des déclarations en marge du Startup Grind 2018, il prévoit le lancement commercial de cette technologie au royaume dans un horizon de deux ans, c’est-à-dire en 2020.

Les équipes d’Orange Maroc travaillent actuellement sur la 5G, technologie à l’installation laborieuse car au niveau infrastructurel, il est “très difficile d’aménager de nouveaux sites” selon M.Gauthier, et il faudra que les opérateurs discutent ensemble du déploiement de ces sites car un grand nombre de ces derniers est nécessaire pour une bonne couverture.

Pour une optimisation des coûts, “il va falloir se partager l’infrastructure, et nous sommes disposés à le faire et à collaborer avec les autres acteurs du marché”, poursuit le patron de l’opérateur télécoms.

Le CEO d’Orange Maroc était l’invité d’une table ronde tenue dimanche à Casablanca pour discuter du futur de la connectivité au Maroc aux côtés d’Adnane Ouassidi, CRO et fondateur de STG Telecom (opérateur de gestion de flotte et de commercialisation de la téléphonie mobile), dans le cadre de la réunion annuelle du Startup Grind, rendez-vous de cette communauté créée par Google pour éduquer, inspirer et connecter les entrepreneurs entre eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également