26è Edition des Journées Cinématographiques de Carthage se déroulera du 21 au 29 novembre 2015. Pour ce faire, les préparatifs vont bon train pour assurer une programmation et une organisation dignes d’une Tunisie post-Révolution qui s’est engagée sur la voie démocratique et où une nouvelle culture sous toutes ses formes d’expression cherche à se frayer une place au soleil en Tunisie et dans le monde.

La Tunisie qui fut le premier pays arabo-africain à prendre l’initiative de créer ce Festival du cinéma (JCC), grâce au cinéaste Tahar Chariâ, aidé en cela par l’Africain Ousmane Sembene, passe avec ce Festival à l’annualité pour la première fois de son histoire, sachant que la dernière session a eu lieu en 2014.

Sans doute, la toute prochaine édition des JCC apportera son lot de nouveautés, pour ne pas sombrer dans la redite et la stagnation, afin de conforter l’image de la réputation et de l’originalité de ce Festival à l’échelle internationale, tout en renforçant le dialogue entre les pays arabo-africains à travers les valeurs et les idéaux que les fondateurs ont assignés à ce grand rendez-vous culturel. En effet, dès sa création, ce Festival se proposait d’être une plate-forme de rencontres et d’échanges entre les différents producteurs, réalisateurs et acteurs en matière de cinéma, et par là-même un facteur de rapprochement entre les différents pays arabo-africains. Il va sans dire que ce festival a révélé depuis son existence un certain nombre de talents en Tunisie et en Afrique en général. Il a également contribué à forger un public fidèle de cinéphiles qui assiste avec passion aux œuvres présentées en compétition officielle, dans les sections parallèles, ainsi que lors des hommages ou des colloques organisés durant ces journées.

affiche-de-la-25ème-édition

La nouvelle affiche de la 26è Edition des JCC est fin prête. Elle rend hommage aux deux figures emblématiques du cinéma tuniso-africain, à savoir Tahar Chariâ et Ousmane Sembene. Pour la première fois, les portraits de ces deux fondateurs de ce Festival cinématographique dominent l’affiche, comme pour porter à la mémoire des jeunes générations le souvenir de deux grands artistes qui ont mis la pierre angulaire à la promotion de l’art cinématographique dans le continent africain. L’affiche, en noir et blanc, fait montrer les deux hommes gais, souriants, fumant une pipe, et ayant l’air optimiste quant à l’avenir du cinéma africain. A gauche, on peut voir le slogan des JCC avec la date de cette manifestation. Espérons que la programmation de cette 26è édition sera à la hauteur de cette affiche et qu’elle réponde aux attentes des cinéphiles !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here