Selon une note du Fonds monétaire international (FMI), la croissance économique en Tunisie devrait s’accélérer à 4,7% d’ici 2020 et les perspectives à moyen terme demeurent favorables tributaires d’une baisse des risques sécuritaires et d’une atténuation des tensions sociales ainsi que d’une bonne et rapide exécution des réformes.

Le FMI souligne toutefois, la persistance des déséquilibres extérieurs et la hausse du chômage, rappelant que le déficit des transactions courantes a atteint 8,8 % du PIB en 2014, soit son niveau le plus élevé depuis les années 80.

Le Fonds affirme également l’amélioration de la situation budgétaire avec un déficit budgétaire structurel de 3,3 % du PIB en 2014, mais relève l’affaiblissement de la composition du budget avec un investissement public «au plus bas» à 4,2 % du PIB et une augmentation de la masse salariale, qui représente environ 60 % des recettes.

Les administrateurs du fonds mettent l’accent sur la nécessité pour le gouvernement de reprendre l’assainissement à compter de 2016, à travers la limitation de l’augmentation de la masse salariale grâce à une réforme de la fonction publique et la réduction des subventions énergétiques moyennant un ajustement automatique des prix des carburants.

(Selon TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici