Festival d’Hammamet :Gnawa Diffusion met le feu dans les gradins.Un public totalement acquis. Une armada d’instrumentistes . Une scène archipleine au grand bonheur du groupe Gnawa Diffusion … Que dire de plus ? Le spectacle était total et le public comblé. Avec sa maîtrise artistique, sa présence scénique, Amazigh Kateb et sa bande nous a changés des mièvreries libano-égyptiennes. Reggae, Gnawa, Chaabi, le métissage musical a donné le ton à cette nuit très animée. Ces algériens ont chanté de grands classiques tels que Bab el Oued Kingston, en passant par Sabrina mais aussi des titres plus récents comme Complices et Ya Malik. Durant tout le concert, ces chansons mythiques furent acclamées et ovationnées par une assistance enflammée qui n’a cessé de bouger et de danser. Amazigh comblén’a pas hésité à faire son numéro d’animateur et plaisanter , pour amuser une galerie conquise. «J’aime bien faire ça et en petit comité c’est plus facile. On sent les réactions des gens, leurs émotions. J’aime ce rapport à l’humour pour briser la glace et désacraliser l’artiste sur son piédestal. C’était un vrai moment d’échange avec le public » dit-il .Durant près d’une heure cinquante, les spectateurs ont pu vibrer au rythme de ses chansons, en accompagnant parfois le chanteur ou encore en dansant avec lui.

KB
photos Fliss

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici