Radhouane Ben Salah, président de la fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) tire la sonnette d’alarme en affirmant qu’à partir du mois de septembre, la situation risque de s’empirer dans les hôtels en raison de la baisse du nombre des algériens et des tunisiens. Le tourisme va mal. Les flux se tarissent, les recettes aussi .Selon lui,80% des hôtels risquent de fermer d’ici septembre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici