Nour Chiba a cartonné à Hammamet. Avec son « oukaz » il a su magnétiser l’assistance ; une musique électrisante avec des accords et un rythme soutenu. Ce chanteur populaire a su communiquer à son public, son ardeur intense et sa gaieté. Il y a mis toute son énergie en chantant et en faisant participer la foule à son spectacle. Pratiquement à chaque chanson, Nour fait chavirer les cœurs. Une véritable machine à swinguer. Il encourageait ses fans à l’accompagner, à bouger et à partager sa musique. Ses tubes se suivent mais ne ressemblent pas. Accompagné par une dizaine de musiciens, il a essayé ce soir de multiplier ses performances en interprétant des chansons issues du thourath dont « Bjahallah », « Yama Yaghalia » et « Rim El Ghizlane ». Un mélange de sons et de rythmes. Il nous a ravis en interprétant des œuvres de Bougana.

Il enchanta encore davantage le public surtout lorsqu’il interpréta ses succès « Ya baba Ali » et « Moula El Oukaz » et deux autres nouvelles chansons : « Alou Aleya » et « Goul Asef ».Sur des rythmes légèrement piquants, Nour a endiablé le public en s’adonnant à fond et il ne s’est pas arrêté là. Sa prestation sur cette scène n’a pas été un simple spectacle mais une fête que tout le monde a vécue comme une évasion. Fascinée par cette voix enivrante, l’assistance n’est pas restée indifférente. Elle s’est mise à danser, à bouger et s’éclater. Le public connaissait les chansons de Nour et ne cessa pas tout au long du concert de lui donner la mesure. Il passait ce soir d’un mode à l’autre et d’un univers à un autre avec une aisance déconcertante. A mesure que l’on avance dans le temps, l’ambiance se fait festive, le rythme plus tonique et l’atmosphère plus allègre. Bref, Chiba a réussi son pari. Le résultat fut une performance de haute facture. Des moments de pur plaisir, inoubliables.
KB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici