Les Bourses européennes ont fini en léger repli malgré les gains de Wall Street

Les Bourses européennes ont fini en baisse modérée mardi en dépit de la progression de Wall Street, indifférentes aux déclarations largement anticipées de Janet Yellen en faveur d’un plan de relance massif de l’économie américaine.

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,33% à 5.598,61 points. Le Footsie britannique a perdu 0,11% et le Dax allemand a lâché 0,24%.

L’indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,2%, le FTSEurofirst 300 de 0,12% et le Stoxx 600 a abandonné 0,19%.

Les places européennes ont peu à peu effacé leurs gains en fin de séance alors que Janet Yellen, la candidate de Joe Biden au poste de secrétaire au Trésor, a exhorté comme prévu les élus américains à « frapper fort » en ce qui concerne le prochain plan de relance face à la crise sanitaire, ajoutant que ses avantages l’emporteront sur son coût.

Les investisseurs préfèrent par ailleurs opter pour la prudence à la veille de la cérémonie d’investiture du démocrate Joe Biden dans un climat particulièrement tendu après l’assaut sur le Capitole par des partisans du président sortant Donald Trump le 6 janvier.

VALEURS
Stellantis a fini en tête du CAC 40 pour sa deuxième journée de cotation avec un gain de 3,11%. Le directeur général Carlos Tavares s’est dit confiant d’atteindre les cinq milliards d’euros de synergies promises grâce à la fusion entre PSA et FCA et a déclaré n’écarter aucun scénario pour redresser l’activité du nouveau groupe en Chine.

Danone a gagné 2,67% après l’entrée à son capital du fonds Bluebell Capital qui réclame notamment le départ du PDG Emmanuel Faber.

Alstom a grimpé de 6,04% après la publication de son chiffre d’affaires trimestriel, qui fait ressortir une croissance organique de 2%.

WALL STREET
Au moment de la clôture en Europe, les trois indices majeurs de Wall Street gagnaient entre 0,3% et 0,8%.

Parmi les résultats trimestriels du jour, Goldman Sachs lâche 0,89% malgré un bond de son bénéfice et Bank of America gagne 1,44% après avoir fait état d’une baisse moins marquée que prévu de son bénéfice.

L’action General Motors évolue à un plus haut record après l’annonce d’un partenariat de long terme entre le constructeur automobile, sa filiale Cruise et Microsoft dans la commercialisation de véhicules autonomes.

LES INDICATEURS DU JOUR
Le moral des investisseurs en Allemagne continue de s’améliorer en janvier grâce à l’amélioration des perspectives à l’export et bien que l’Allemagne soit en passe de prolonger le confinement jusqu’à la mi-février, selon des sources proches des discussions.

TAUX
Les rendements obligataires de référence sont quasiment stables, à 1,1023% pour celui des Treasuries à dix ans et à -0,525% pour son équivalent allemand.

En revanche, les rendements italiens ont fini en net repli avant le vote de confiance au Sénat qui pourrait sceller le sort du gouvernement de Giuseppe Conte.

CHANGES
L’indice qui mesure les fluctuations du dollar face à un panier de devises de référence abandonne 0,29% alors que Janet Yellen expose au Sénat la nécessité d’une relance budgétaire forte et le besoin de laisser aux marchés déterminer le niveau du dollar.

L’euro remonte à 1,212 dollar après être descendu la veille à 1,2052 en cours de séance, un plus bas de plus d’un mois.

PÉTROLE
Le marché pétrolier est en hausse, porté par un certain optimisme quant à la reprise avec le prochain plan de relance aux Etats-Unis. Le baril de Brent gagne 1,99% à 55,84 dollars et celui du brut léger américain (WTI) prend 1,07%, proche de 53 dollars.

Articles récents

A lire également