Wall Street: La Bourse de New York reste sous l’influence des rendements obligataires

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé en début de séance mercredi selon un schéma désormais classique, une nouvelle remontée des rendements obligataires faisant baisser les grandes valeurs technologiques tout en profitant aux financières.

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones gagne 77,19 points, soit 0,24%, à 32.903,14 points alors que le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,51% à 3.942,65 et que le Nasdaq Composite cède 1,38% à 13.285,24.

Au même moment, le rendement des bons du Trésor à dix ans est en hausse de plus de quatre points de base à 1,6673%, au plus haut depuis plus de 13 mois.

Ce nouvel accès de tension sur le marché obligataire s’explique par deux raisons principales: l’imminence des annonces de la Réserve fédérale et la crainte d’un regain de tension diplomatique entre les Etats-Unis et la Russie après les déclarations de Joe Biden assurant que Vladimir Poutine « paiera le prix » de sa tentative d’immixtion dans la campagne présidentielle de l’an dernier.

La Fed ne devrait annoncer aucune modification de sa politique monétaire à 18h00 GMT mais elle doit présenter de nouvelles prévisions économiques et les commentaires de son président, Jerome Powell, sur la conjoncture, les risques inflationnistes et la hausse des taux de marché lors de la conférence de presse prévue une demi-heure plus tard sont très attendus.

Sur le Nasdaq, Apple, Facebook, Netflix et Microsoft, de grosses capitalisations du secteur des hautes technologies très sensibles à l’évolution des rendements obligataires, abandonnent entre 1,1% et 2%.

A l’opposé sur le New York Stock Exchange, Goldman Sachs gagne 1,26%, American Express 0,78% et J.P. Morgan Chase 2,03%.

- Advertisement -

Articles récents

A lire également